CR Conseil d’Etablissement du 29 Mars 2007

Compte-rendu officieux pour l'AF du Conseil d'Etablissement du 29 mars 2007

Elus présents pour l'AF : Hervé COUCHOT, François ROUSSEL

 

 

 

Ordre du jour 

 

1        Adoption du compte-rendu du Conseil d’établissement précédent

2           Préparation de la rentrée 2007-2008

3            Synthèse des derniers conseils d’école et du secondaire

4        Préparation de la fête de l’Europe

5        Adoption du nouveau règlement intérieur

6        Questions diverses

 

1.    Adoption du compte-rendu du Conseil d’établissement précédent

 

Le compte-rendu est accepté à l’unanimité sans demande de modification.

 

2.  Préparation de la rentrée 2007-2008

      

2-1     Les structures pédagogiques

 

2-1-1   Le primaire

2-1-1-1   La classe bilingue français-anglais

Afin de donner une suite à l’expérience de cette classe en moyenne section, les élèves auront la possibilité de poursuivre leur apprentissage en grande section. Monsieur le Directeur du Primaire constate que cette section fonctionne bien et qu’elle donne généralement satisfaction. Monsieur le Proviseur précise que la création de sections bilingues français-anglais se généralise dans la zone Asie qui compte à ce jour 6 établissements offrant cette option. Il ajoute qu’il faudra réfléchir dans un proche avenir à un prolongement de cet enseignement en classe de 6ème et qu’un bilan de cette expérience, étalée sur 2 ans et répartie sur 2 niveaux, sera présenté à la fin de la prochaine année scolaire. Un représentant des enseignants, M. Resbeut, fait remarquer que le passage dans la zone d’une section à l’autre ne va pas de soi dès lors que les niveaux peuvent s’avérer hétérogènes. Monsieur le proviseur admet cette difficulté, qui se pose également pour les différences d’effectifs, mais il souligne l’existence de moyens d’ajustement et rappelle le rôle que peut jouer, de ce point de vue, la médiation de l’inspecteur.

2-1-1-2   Le projet d’une classe bilingue en français et en japonais

Monsieur le Directeur du Primaire évoque le projet de création d’une classe bilingue en français et en japonais pour laquelle il existe à la fois un intérêt, un public et une demande. Une année au moins semble nécessaire pour y réfléchir et en définir les modalités avec l’aide d’un conseiller pédagogique. En matière d’effectifs il faudra de toute façon attendre la prochaine rentrée pour en savoir plus, notamment sur la possibilité de constituer 4 classes de CE1 à partir des 4 CP existantes.

2-1-2   Le secondaire

2-1-2-1    La création d’une section européenne

Elle répond à un demande conjointe de l’AEFE et de l’inspecteur. Monsieur le Proviseur-Adjoint en précise les modalités, telles qu’elles sont définies par une circulaire de 1992 : la section européenne consiste dans l’enseignement dans une langue étrangère d’une matière supplémentaire dont le choix est laissé à l’appréciation des établissements. En général c’est l’histoire-géographie qui est retenue mais il y a d’autres possibilités. Dans le cadre français, elle commence à partir de la 4ème. L’homologation de cette section dépend du respect de plusieurs règles. Il faut en particulier que l’enseignant auquel elle est confiée ait au préalable reçu une double habilitation, dans la langue (l’anglais le plus souvent) et la discipline qu’il enseigne. Cette condition est remplie au LFJT. Afin d’informer les parents et de connaître leur intérêt pour cette section, une lettre leur sera prochainement adressée. En fonction de leur effectif, les élèves concernés pourront soit être associés à une classe, soit être sélectionnés si leur nombre dépasse celui d’une classe. Dans tous les cas et si certains d’entre eux manifestaient des difficultés, l’engagement serait réversible. De même, les options pédagogiques sont multiples et l’enseignement présente une certaine souplesse. Il est possible d’enseigner uniquement une partie d’un programme ou d’une discipline dans une langue étrangère (par exemple l’histoire en anglais), voire, comme le fait remarquer un représentant des enseignants, seulement certains chapitres du programme. Le cursus commence en classe de 3ème et s’arrête en terminale. Il donne lieu à une mention « spéciale européenne » dans le cadre du baccalauréat.

2-1-2-2    Le soutien en latin

Il existe semble-t-il un désir de poursuivre le latin en seconde de la part des élèves qui ont pris cette option en 3ème. En complément d’une inscription au CNED, une heure de soutien peut leur être proposée. Le prolongement de cet enseignement leur offrira deux formules possibles au baccalauréat : une option facultative et une option forte pour laquelle les points supérieurs à la moyenne seront affectés d’un coefficient 3.

 

2-1-2-3    Le japonais comme LV2 bis

Cette option est envisagée dans le prolongement du module E ajouté aux cette année aux cours de 3ème actuels. Elle pourrait permettre de dégager 3 langues fortes en vue du baccalauréat (LV1 anglais , LV2 allemand ou espagnol, LV2 bis japonais). l’une des deux LV2 passant en LV3 à cette occasion.

 

2-1     Les effectifs prévisionnels

 

Quelles projections pour la prochaine rentrée ?

Monsieur le Proviseur annonce que la barre des 1000 élèves a d’ores et déjà été franchie. Au vue des demandes de pré-inscription, on peut raisonnablement tabler sur un effectif global d’au moins 1050 élèves, ce qui dépasse largement les prévisions effectuées à l’occasion de l’enquête lycée 2010 (950 élèves). La répartition de cette augmentation est de + 30 environ pour le primaire et de + 20 à + 30 pour le secondaire. Cette tendance est conforme à celle de la zone Asie dans laquelle l’augmentation est en moyenne de 10%. Pour le LFJT, des chiffres plus précis seront communiqués à l’occasion du prochain conseil.

Cette augmentation entraîne une réflexion urgente sur les futures capacités d’accueil et les évolutions de l’établissement. Diverses options sont envisagées pour la rentrée 2008, parmi lesquelles une délocalisation d’un niveau entier de Fujimi à Ryuhoku ou la création, sur le même site, d’un autre pôle en primaire allant du CP au CM2. Monsieur le Proviseur fait état de différentes démarches entreprises à la fois sur le plan d’une solution immobilière globale (en particulier l’achat éventuel d’un terrain permettant d’accueillir l’ensemble des structures) et auprès de plusieurs mairies d’arrondissement en vue de trouver des écoles disposant de capacités d’accueil suffisantes. Madame Pavillon (Conseillère culturelle adjointe) intervient pour préciser que dans l’état actuel des prospections, il n’est pas encore possible de dire où, comment et à quel prix le futur établissement pourra fonctionner. Répondant à une question de Monsieur Consigny (Représentant de l’AFE) portant sur les discussions avec l’école Gyosei,, Monsieur le Proviseur répond que cette piste d’hébergement ne fait plus partie des priorités du LFJT et que les deux établissements ne sont plus sur la même logique. Monsieur Roussel (Représentant de l’AF) demande si les recherches actuelles prennent également en compte les Universités. Monsieur le Proviseur lui confirme qu’elles font bien partie des pistes explorées. Monsieur Consigny évoque la possibilité d’utiliser la partie du terrain prochainement cédée par l’Ambassade de France. Monsieur le Proviseur et Madame Pavillon lui répondent que cette solution n’est pas viable compte tenu de l’exiguïté du site.

2-3     Le personnel

Il n’y aura pas de création de poste dans le secondaire. En revanche, une conseillère pédagogique, Madame Cécile Pin, sera engagée et chargée d’une double mission d’enseignement à temps partiel et d’encadrement-formation pour l’enseignement des langues. Monsieur Ténèze évoque l’arrivée et le profil du prochain proviseur du LFJT, Madame Lydie Bourreau-Poignac.

2-4     Le calendrier scolaire

           Il a été adopté et est actuellement en cours de validation

 

3.  Synthèse des derniers conseils d’école et du secondaire


3-1  Le conseil d’école

           Monsieur Rabier (Directeur du Primaire) résume les différents points abordés parmi lesquels les classes bilingues, l’enseignement en anglais renforcé, les livrets scolaires, les devoirs à la maison, la liste d’attente actuelle en maternelle (petite et moyenne section) ou encore les 2 voyages scolaires qui sont prévus pour cette année : un séjour à Kanazawa pour les CM2 A et C du 15 au 21 mai et une classe verte pour le CM1, qui aura lieu du 26 au 31 mai. Il précise que leur coût sera moindre et que le remboursement des frais supplémentaires, induits par la classe de neige annulée sera prochainement effectué. En ce qui concerne la coopérative scolaire (dont le solde en caisse actuel s’élève à 4 millions de yens), un groupe d’enseignants a été mandaté pour envisager une cessation de ses actifs auprès des associations de parents. Monsieur le directeur du primaire rappelle d’autre part que la fermeture de la rue n’est plus possible l’après-midi devant Fujimi et que la fête de l’école n’aura pas lieu cette année en raison des préparatifs de la fête de l’Europe (le 15 mai à Ryuhoku) et de la célébration des 40 ans du LFJT, qui concentreront toutes les énergies. Enfin, le bus de l’Ambassade, dans un état de vétusté avancée, ne pourra plus être accueilli par l’Ambassade ce qui implique de rechercher dès à présent d’autres solutions pour l’acheminement des élèves ainsi que pour les sorties en primaire (notamment pour se rendre à la piscine). Des contacts avec des transporteurs privés ont été pris à cet effet.

 
3-2  Le conseil du secondaire

               Monsieur le Proviseur-Adjoint propose à son tour un aperçu détaillé du dernier conseil du secondaire. Les principaux sujets abordés étaient les suivants :

 
— Questions pratiques liées à l’organisation de la restauration scolaire (en particulier le nombre des repas à préparer à Fujimi et les capacités d’accueil à Ryuhoku proches de la saturation)

— Présentation du projet personnel d’orientation des élèves

— Validation du travail effectué par une commission spécialisée en vue de rénover le règlement intérieur

— Discussion autour du projet de calendrier scolaire 2007-2008 sur l’équilibre des trimestres

— Les difficultés de fin d’année dans le secondaire : organisation du baccalauréat en première et en terminale (celles-ci devraient persister du fait notamment de l’augmentation des élèves en provenance des deux lycées de Séoul de plus en plus nombreux chaque année)

   Finalisation des dates du baccalauréat (du lundi 11 juin au vendredi 22 juin) conformément à un souhait d’étalement émanant du rectorat de Montpellier

   Les actions initiées par le Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté, sous l’impulsion de Mme Yamada, coordinatrice et pilote du programme : prévention anti-séismes, projet de nettoyage des chewing-gum collés sous les tables, etc.

 

Mme Decaix (représentante de l’APE) interroge Monsieur le Proviseur-Adjoint sur le nombre de jours pendants lesquels l’établissement devra fermer à l’occasion des épreuves du baccalauréat. Monsieur le Proviseur-Adjoint répond qu’il n’est pas encore possible de le savoir mais qu’il faut s’attendre à au moins 3 jours, comme lors de la précédente session.

 

4.  Préparation de la fête de l’Europe
(à suivre)


publié le 29 mars 2007