CR Conseil d’Ecole du 5 novembre 2008

CR Conseil Ecole du 5 novembre 2008

COMPTE RENDU CONSEIL ECOLE DU 5 NOVEMBRE 2008 

M. Rabier dans un premier temps rappelle la composition et les attributions du conseil d'école.

I- Un bilan de la rentrée est fait sur un certain nombre de points :
 

Les effectifs : 

Ils sont en baisse par rapport à l'an passée 661 contre 673 et par rapport aux prévisions, aucune étude n'a été faite sur les raisons de cette baisse. Néanmoins l'école reste serrée dans ses locaux, en particulier la classe bilingue ne pourra se développer avant le changement de lieux en 2011.Il arrive que les effectifs des classes soient adaptés à la taille de la classe : ainsi en CM1 par exemple une classe est à 30 (grande salle) alors qu'une autre est à 25 (plus petite salle). 

Les pourcentages de Franco /français, Franco Japonais et étrangers reste à peu près identique à l'année passée. L'école accueille plus de 30 nationalités. 

Le règlement scolaire : 

Le règlement scolaire est présenté. C'est le même que l'an passé avec une demande de modification sur la cantine : le directeur de l'école fait une proposition qui introduit une obligation de fait de déjeuner à la cantine pour les élèves de maternelle.La rédaction ne nous paraissant pas claire et en désaccord avec ce principe d'obligation l'ensemble des parents d'élèves se sont abstenus sur le vote du règlement scolaire (ainsi que la plupart des enseignants).  

Le remplacement des assistantes maternelles absentes pour une courte durée : 

Depuis le début de l'année pour des raisons d'économies, les assistantes maternelles absentes pour de courtes durées n'étaient pas remplacées. Le conseil des maîtres a demandé la modification de cette mesure ce qui a été aussi demandé à l'unanimité par le conseil d'école. Cela a concerné 4 demi-journées depuis le début de l'année. 

CP billingue : 

Après deux mois de fonctionnement le bilan semble positif, ce CP fonctionne bien et dans l'ensemble les parents sont contents. Il y a quelques difficultés pour se procurer les manuels scolaires en anglais (arrivés seulement maintenant). Pour la prochaine rentrée ils seront commandés dès le mois d'avril. Un manuel de mathématiques en anglais commun a l'ensemble des lycées d'Asie est en cours d'élaboration. 

Nature des informations envoyées aux parents : 

M. Rabier reprécise que les informations envoyées aux parents le seront en français, cela fait partie du contrat de départ entre l'école et les parents. De façon très exceptionnelle une information en japonais sera faite mais jamais en anglais. En temps ordinaire, les enseignants et les assistantes maternelles peuvent faire le lien avec les parents qui ne comprennent pas. 

Pour finir M. Rabier accepte l'idée qu'une page du site présentant le lycée et ses grands principes pourrait être rédigée en anglais et en japonais. 

II- Sécurité aux alentours de l'école : 

M Rabier fait état d'une rencontre avec les autorités de police du quartier concernant les nuisances lors de l'entrée et sortie des enfants.
Il résulte 3 choses de cette rencontre :
Une information aux parents va être de nouveau faite concernant ce que l'on peut faire et surtout ce que l'on ne peut pas faire à la sortie de l'école : garer les vélos n'importe où, bloquer le passage des piétons, bloquer la circulation, etc.
Approbation par le commissariat du système des auxiliaires de sécurité qui peut être pérennisé.
Organisation d'une réunion entre le commissariat et les associations de parents d'élèves. La sécurité routière « de base » est aussi une obligation scolaire, les enseignants la pratique dans les classes. Par contre il n'y aura pas de sortie « sécurité routière dans le quartier » systématique.  M. Rabier rappel en outre que si l'école est responsable de la sécurité des enfants pendant les trajets scolaires, ce sont les parents qui eux sont responsables des trajets individuels.  

III- La Cantine : 

M. Rabier rappelle le fonctionnement de la cantine : il y a 6 services par jour de 11H15 à 13H et 4 espaces de récréation. Chaque groupe dispose de 30 mn de temps de repas et de 30 mn de récréation. Cette gestion est très complexe. Dans le nouveau bâtiment toute la restauration est à construire. Les espaces seront rationalisés.Répondant à nos questions, M. Rabier a bien précisé que élèves « «Bento » et élèves « cantine » étaient séparés pour des raisons de sécurité alimentaire, que les élèves » Bento » n'avaient accès pas accès au pain ni à aucun autre aliment de l'école. Il pourrait être envisagé à terme de faire payer au parents » Bento » une participation au chauffage, à la surveillance des enfants au nettoyage de la salle.  

IV- Soutien scolaire : 

Là aussi M. Rabier nous en explique le fonctionnement. Le soutien a été mis en place conformément aux directives de l'AEFE qui a obligé les établissements à limiter leurs heures de cours hebdomadaires à 26H maximum par semaine soutien compris. (le LFJT proposait l'an passé 28H de cours hebdomadaires)

L'ensemble des parents d'élèves soulignent que cette réforme a conduit l'ensemble des enfants à avoir 2 heures de cours en moins, alors même que les frais de scolarité n'ont pas baissé en conséquence. Si un élève a besoin de soutien, les parents sont alertés par l'enseignant et doivent donner leur accord. Le soutien est organisé pendant l'un des deux cours de langue et pour une durée plus ou moins longue (dépend de l'enfant et de ses difficultés).

3 types de soutiens sont proposés : soutien à l'apprentissage de la  langue française, soutien pour acquisition de compétences en mathématiques et soutien pour mieux apprendre « le métier d'élève » (développement de compétences transversales d'apprentissage…). 
Au final actuellement 100 élèves sont concernés ce qui correspond à 14,5% des effectifs de l'établissement. 56 élèves élémentaires et 44 maternelles.Le nombre d'heures dégagées est de 56 H (contre 34H30 l'an passé plus 8H30 d'ateliers langages en maternelle). 

Les enseignants insistent sur le fait que ce soutien doit être accompagné par les parents et par une aide à la maison, c'est la condition du succès pour l'enfant. 

 V- Classes découvertes : 

L'ensemble des propositions de classes découvertes nous sont présentées, mais seules celles jusqu'au mois de mars sont définitives.
Les parents d'élèves approuvent ces départs.
 Suite à notre demande
M. Rabier rappelle que les parents ayant des difficultés pour payer ces classes de découvertes peuvent obtenir une aide de la caisse de solidarité. La coopérative scolaire intervient aussi pour prendre en charge une partie des frais de ces classes découvertes.
Il ne peut être demandé aux parents plus de 50000 yens de participation pour l'organisation de ces séjours.
  

VI- Eco école : 

Le projet suivi par Mme Jaffrés d'obtenir le label Eco School est toujours d'actualité. Le comité de suivi va être mis en place et chaque association de parents d'élève doit nommer un représentant. 
La traduction pédagogique de cet engagement est un travail de tous les élèves cette année sur 2 thèmes :
– La bio diversité animale
– L'alimentation 


publié le 5 novembre 2008