CR Conseil d’Etablissement du 20 novembre 2008

COMPTE RENDU DU CONSEIL D'ETABLISSEMENT DU 20 NOVEMBRE 2008 

Les points importants traités au conseil d'établissement 

1) Les mentions spéciales (Encouragements, Félicitations) : 

L'avis émis par le Conseil du Second degré sur cette question (voir le Compte rendu du CSD du 17.11.2008) a été rapporté par le M. Proviseur adjoint.
Madame la Proviseure a expliqué que sa pratique était d'effectuer une appréciation synthétique en bas du bulletin, le détail des appréciations étant donné par chaque professeur dans sa matière. 

Le Conseil a voté pour leur suppression, un bilan sera effectué dans un an et la question rediscutée. Les parents d'élèves ont voté pour. 

2) Les voyages scolaires : 

Sont envisagés:
- une sortie géologique sur l'île d'Oshima pour la classe de Terminale S, sur deux jours (impossibilité matérielle d'effectuer cette sortie à la journée), au cours du deuxième trimestre, pour un coût estimé de 24.000 yens (essentiellement dû au coût du transport par bateau) ;
- un voyage à Hiroshima pour toutes les classes de Première, sur deux jours, au cours du 3ème trimestre (coût en cours d'évaluation; la possibilité d'obtenir un voyage en train à tarif réduit en faisant jouer le fait que les enfants sont élèves de Gakkô Hôjin sera étudiée)(voir encadré ci-dessous) ; 
- des classes de neige pour les CM1 c (30.000 yens, ski de fond) et CM1 a et b (50.000 yens, l'activité ski alpin expliquant le coût plus élevé de ce séjour). Ces projets ont été adoptés à l'unanimité. 

Commentaire : l'AF-fcpe contactera très rapidement le Lycée au sujet des réductions scolaires. Nous demanderons en particulier que soit étudiée la possibilité de délivrance par le Lycée de « certificats d'éligibilité » qui pourraient semble-t-il être utilisés par chaque élève y compris dans le cadre de voyages familiaux. 

Voir en fin de document notre encadré sur les Tarifs réduits scolaires

 3) Questions déposées par l'AF-fcpe : 

a) Soutien en Primaire : quel est le bilan du développement du soutien en Primaire suite à la réforme horaire ? La réduction horaire a-t-elle été compensée par une montée en puissance équivalente du nombre d'heures de soutien?

Réponse a été donnée dans le compte-rendu du Conseil d'école : gain de 30 heures de soutien (passant de 34,5 à 54,5 heures par semaine).

Commentaire : On note que si les suppressions horaires (2 heures hebdomadaires x 25 classes) avaient été totalement compensées par la création d'heures de soutien (dans l'esprit de la réforme Darcos), c'est 50 heures en plus qui auraient dû être ouvertes, et non 30.

b) Horaires du Primaire : peut-on rappeler quel sera le processus de concertation concernant la fixation des horaires du Primaire en 2008-2009 ?

Il passera par une consultation des parents et des enseignants au moment du Conseil d'école du 2e trimestre. 

c) Soutien en secondaire : quel est le bilan du rétablissement des aides individualisées ? Un recrutement externe provisoire ne peut-il pas être envisagé si le dispositif actuel restait incomplet en mathématiques ?

L'administration répond qu'il est trop tôt pour faire un bilan.Réponse négative pour ce qui est du recrutement. 

d) Horaires des devoirs sur table : le dernier CSD de 2007-2008 avait suggéré un horaire plus tardif (début à 9h00) tenant compte des temps de transport d'une partie des élèves. Qu'en est-il de cette proposition ?

Une consultation des élèves et du personnel d'encadrement sera faite sur ce point.

e) Classes surchargées, notamment en 6e : la situation spécifique du LFJT exige un dispositif de soutien approprié, comme le souligne le Livre blanc Lycée 2010 (pour rappel, par exemple : moins de la moitié des mères d'élèves du LFJT sont francophones, selon l'enquête Lycée 2010 effectuée en 2005).En particulier, des classes de 6e à plus de 30 élèves, comme c'est le cas actuellement, ne sont pas souhaitables. Il faut envisager soit la limitation à 25 des effectifs en 6e , soit un renforcement des heures de soutien dans le cas d'effectifs supérieurs à 25.

Réponse négative de l'administration. 

f) Orientation : quel budget pourra être alloué par le Lycée à l'organisation du Salon de l'Etudiant en cours de préparation ?

L'administration répond qu'il n'y a pas de budget spécifique alloué (de même qu'il n'y a pas de budget particulier pour le Carrefour des Métiers). 

g) Informatique : bilan de la mise en place du nouveau programme (quelle formation pour les enseignants? quel suivi pour les élèves en difficulté?)

Madame la Proviseure fait état d'un sentiment global de satisfaction des enseignants. Elle indique qu'une évaluation sera réalisée en décembre pour les élèves de 6e, suite à laquelle un soutien sera organisé en janvier pour les élèves en ayant besoin.Les classes de 3e passeront un « B2i blanc » en février (B2i = Brevet Informatique et Internet). Un soutien sera ensuite organisé pour les élèves apparus en difficulté. 

h) La crise financière aura-t-elle un impact déjà prévisible sur le projet immobilier ? (en terme d'effectifs et en termes financiers)Pour le moment, difficile de se prononcer. Les prévisions budgétaires pour le projet immobilier ont été faites sur la base de 1040 élèves, ce qui laisse un peu de marge (les effectifs étant actuellement supérieurs d'une centaine à ce chiffre). 

4) Questions déposées par l'APE : 

a) Questions sur le déséquilibre fille/garçon dans les classes en primaire et secondaire

Réponse de l'administration :En primaire, le déséquilibre de répartition par classe n'est que le reflet d'un déséquilibre du nombre de garçons et de filles dans chaque niveau.Au secondaire, ce déséquilibre est lié à la nécessité de regrouper les élèves ayant choisi les mêmes options, ce qui empêche de tenir compte de critères tels que le sexe ou la nationalité au moment de la composition des classes.

 b) Question sur les effectifs trop chargés de la section bilingue

Réponse du Directeur du primaire : priorité sera donnée à respecter autant que possible l'équilibre des effectifs entre les 3 classes du niveau. 

c) Sécurité : La porte de sortie du hall du collège s'ouvre en tirant. N'est-ce pas contraire aux normes de sécurité ? Si tel est le cas, serait-il possible de la remettre rapidement aux normes ?

Réponse de l'aministration: La Commission de sécurité a validé l'Etablissement. Des travaux ne peuvent être entrepris sans un accord préalable du Conseil d'Administration. Il faudra veiller au sens d'ouverture des portes dans le nouveau Lycée. 

d) Sécurité bis : Suite à l'envoi d'une information très claire à Fujimi sur la prise en charge des malades et blessés durant le temps scolaire, serait-il possible d'avoir l'équivalent pour Ryohoku ?

L'administration répond positivement. 

e) Fournitures scolaires: Proposition de monter un groupe de travail sur le remplacement de fournitures scolaires françaises par leur équivalent en japonais.

A noter que cette question avait déjà été soulevée par les deux associations de parents unanimes (AF-fcpe et APE) lors de Conseils du Second Degré l'année dernière, sans résultat tangible.L'administration a donné son accord. 

5) Questions déposées par les personnels d'enseignement et d'éducation/ 

Concernant la question de la sécurité de l'Etablissement, un représentant du personnel enseignant et d'éducation demande que le Lycée sollicite de l'actuel propriétaire de l'Etablissement (à Ryuhoku) l'autorisation de faire des trous pour fixer les cages des buts dans le sol. Il précise que ces cages ne sont pas aux normes françaises.

L'administration s'engage à en faire une nouvelle fois la demande auprès des autorités de l'arrondissement de Taito-ku. Les associations de parents d'élèves approuvent. 

Les autres interventions du personnel d'enseignement et d'éducation expriment notamment une inquiétude sur le risque de tassement du nombre d'enseignants à statut de résidents dans l'établissement, une inquiétude partagée par les deux associations de parents d'élèves, car il en va à terme de la qualité de l'enseignement au LFJT. 

6) Autres : 

- Adoption du réglement intérieur du Conseil d'Etablissement : 

Un représentant du personnel d'éducation et d'enseignement demande que le nouveau règlement prévoie que les débats puissent être enregistrés, ce qui pourrait être utile en cas de contestation du contenu du PV de séance. Cette possibilité figurait dans un règlement intérieur précédemment en vigueur.

Un représentant des parents d'élèves fait valoir qu'un tel enregistrement favoriserait le travail du secrétaire de séance.

L'administration s'y oppose, estimant qu'un tel enregistrement n'est ni utile ni conforme aux usages. Les représentants du personnel d'éducation et d'enseignement souhaitent que l'article 6 du projet de nouveau règlement soit plus précis et que l'obligation de discrétion qu'il vise, pesant sur les membres du Conseil, soit mieux définie.

Les représentants des parents font valoir que le champ d'application de cette obligation est mieux défini dans les règlements intérieurs d'autres Etablissements, que l'Etablissement n'est pas tenu de se borner à reprendre strictement les termes de la circulaire Vie scolaire de l'AEFE du 30 juin 2008 (n° 1946), et que l'on ne sait qui sera juge de la violation ou non de cette obligation. 

L'AF-fcpe propose de remplacer la formulation Les membres du conseil sont soumis à l'obligation de discrétion par : Les membres du conseils sont astreints à l'obligation de discrétion pour tout ce qui a trait à la situation des personnes. L'administration s'oppose à la modification du projet de règlement sur ce point, préférant s'en tenir aux stricts termes de la circulaire et faisant valoir que le texte est suffisamment clair ainsi. Les représentants du personnel d'éducation et d'enseignement demandent que l'article 5 du règlement intérieur reprenne les termes de la circulaire précitée sur le même point (modalités de désignation du secrétaire de séance et du secrétaire adjoint). Modifié en ce sens sur ce dernier point, le nouveau règlement intérieur est mis au vote.

Nous votons « contre », notamment en raison du flou maintenu sur l'obligation de discrétion.

Résultat du vote : 7 « pour », 7 « contre », et 2 abstentions.

Le règlement est adopté en raison de la voix prépondérante du chef d'établissement.(il sera annexé au PV de séance ultèrieurement diffusé) 

- Adoption du Procès verbal de la réunion précédente 

La proposition de modification présentée par l'AF-fcpe est acceptée (à propos des 2 votes au sujet du rétablissement des aides individualisées : demande que le compte-rendu mentionne les résultats complets de chacun des votes: pour/contre/abstentions; et pas seulement les voix pour)

Un représentant du personnel d'éducation et d'enseignement demande d'autres modifications et précisions.L' administration soutient que le PV de séance ne doit être qu'un relevé de conclusions ne comportant que les échanges utiles à la compréhension. 

Après quelques modifications, le PV de séance du dernier Conseil d'Etablissement est adopté ( abstention de tous les parents d'élèves, en raison du caractère lacunaire maintenu du compte-rendu, notamment sur les interventions des enseignants concernant la sécurité). 

- Synthèse du Conseil d'école, du Conseil du second degré et du Conseil d'aministration de la Fondation 

Une synthèse de ces trois conseils a été présentée aux membres du Conseil. Les PV de ces conseils seront joints au PV de séance du Conseil d'Etablissement. (pour le contenu : se reporter aux INFO AF correspondantes) 

A cette occasion, le Directeur du Primaire adresse ses plus grands remerciements à M Pierre-Henry Hantson pour sa gestion remarquablement efficace des déplacements d'élèves pour respecter le planning « millimétré » des 6 services de la cantine.  

M.Rabier souligne également l'intérêt pour les parents d'élèves du site « Priorité vos enfants » de la Prévention Routière (http://www.priorite-vos-enfants.fr)

 Informations complémentaires (non évoquées lors du conseil d'établissement) : 

A savoir : les tarifs réduits scolaires JR 

Ces réductions concernent le train (JR seulement) mais aussi certains autres trajets comme des bus interurbains gérés par des filiales de JR.  Elles sont applicables à la partie « trajet ordinaire » du prix du billet, mais pas au supplément Express/Shinkansen. 
Il existe deux types de réductions :

1) Les voyages scolaires en groupe (à partir de 8 personnes) bénéficient du tarif réduit « groupes scolaires » (学生団体 gakuseidantai) (sur demande à faire au plus tard 2 semaines à l'avance) Montant de la réduction : 50% pour les élèves de + de 12 ans30% pour les élèves de moins de 12 ans (avant le collège dans le système japonais) 30% pour les adultes accompagnateurs employés de l'établissement (voire adultes non employés de l'établissement, pour les groupes comprenant des enfants jusqu'au CM1) 

2) Le statut de Gakô hôjin (école reconnue) du LFJT permet au Lycée de délivrer aux élèves des « certificats d'éligibilité à des tarifs réduits scolaires » (学生旅客運賃割引証 : « Gakusei Ryokyaku Unchin Waribiki Shô », en abrégé : Gakuwarishô) , sur présentation duquel il serait possible à chacun d'acquérir des billets de train (JR) à tarif réduit pour certains longs trajets (+ de 100 km aller). L'utilisation de cette réduction est libre, elle pourrait donc bénéficier aux élèves y compris dans le cadre de voyages familiaux.  Montant de la réduction : 20% du tarif applicable (cumulable avec les autres réductions comme celle de 10% pour « aller-retour » par exemple)

 Références (en japonais) : Groupes scolaires : http://www.jreast.co.jp/ryokaku/02_hen/02_syo/05_setsu/index.html#43 Certificat d'éligibilité individuel : http://www.jasso.go.jp/gakusei_plan/documents/qanda20.pdf


publié le 20 novembre 2008