Projet immobilier

ENGLISH VERSION BELOW

Nous nous réjouissons de la tenue la semaine prochaine d’une réunion plénière sur projet de relocalisation du lycée sur le site de Kita-ku. Ce sera l’occasion pour tous les parents d’avoir un dialogue direct avec l’Ambassade et la Direction du LFJT.
 
Afin que tout le monde puisse soumettre ses interrogations et que l’ensemble des acteurs présents en charge de ce dossier soit en en mesure d’y répondre precisement, nous vous proposons de nous adresser vos questions que nous transmettrons à l’Ambassade.
 
Envoyez vos questions à association@familles-lycee-tokyo.com
 
Lors de cette réunion, un moment sera réservé bien évidemment à des questions plus spontanées.
 
Depuis le lancement de ce projet de relocalisation, l’Ambassade, avec la Direction du LFJT, a mis en place des réunions régulières avec les associations ; nous vous avons envoyé de nombreux comptes rendus et informations sur ce projet et nous vous transmettons aujourd’hui le compte rendu de la commission de suivi du projet immobilier qui s’est tenue hier soir.
 
Le projet est donc toujours à l’étude, il reste encore des incertitudes quant à sa réalisation (si le prix de vente de Fujimi est trop bas, le projet sera annulé) mais les principaux combats pour lesquels l’AF-fcpe s’est battue sont pour l’instant respectés : entre autres
-          la hausse limitée des frais de scolarité,
-          l’intégration de la démarche de la qualité environnementale,
-          l’association des différents usagers au projet (enseignants, élèves,  parents)
-          le maintien de la qualité de l’environnement pédagogique
-          et le soutien financier de l’AEFE.
 
Bonne lecture à tous !
 
N’oubliez pas de nous envoyer vos questions et surtout de venir à la réunion du vendredi 16 octobre 2009 à Fujimi à 19h.
 
Cette réunion est pour vous !
 


CR  Commission de suivi du projet immobilier

 
La commission de suivi du projet immobilier s’est réunie jeudi 8 octobre de 19h à 21h. L’AF-fcpe était représentée par Gaëlle Legros et François Roussel.
 
Lors de la dernière réunion du 16 juin 2009, 3 questions avaient été évoquées :
1)      suite à la diminution des effectifs au LFJT, revoir les besoins du nouveau lycée à la baisse avec la possibilité d’une extension
2)      décider si tous les bâtiments devaient être rénovés ou si certains devaient être démolis et reconstruits entièrement
3)      comment intégrer la qualité environnementale
 
Deux réunions importantes pour le projet immobilier auront lieu la semaine prochaine :
 
1)      le Conseil d’Administration le 13 octobre : validation des paramètres financiers
Lors de ce CA, le budget 2009-2010 sera validé. Il est prévu une hausse de 5% de frais de scolarité (dernière tranche d’augmentation pour participation aux provisions nécessaires pour la relocalisation du lycée). Cette hausse aurait dû être de 10% compte tenu de l’augmentation des charges  pour le lycée pour cette année (ISVL, remontée à Paris de 6% du total des frais de scolarité pour pallier le désengagement budgétaire de l’Etat, glissement de GVT) ; mais suite à un travail commun AEFE, LFJT et Ambassade ; l’AEFE a décidé d’apporter un soutien exceptionnel au LFJT, une subvention de 500 000 euros pour accompagner le LFJT à un moment charnière de son développement. Cette aide vient s’ajouter aux exonérations (exonération, sur 3 années, de la participation du Lycée au salaire des enseignants résidents) et à la subvention exceptionnelle (3,5 millions d’euros) déjà offerts par l’AEFE.
 
2)      Réunion plénière le vendredi 16 octobre : dialogue en direct avec tous les parents d’élèves
 
Dossier technique
 
Calendrier
-          Fin octobre 2009: basic design
-          Mi-décembre 2009 : estimation des coûts et ajustement
-          Mai 2010 : études détaillées  et consultation des entreprises
-          Avril à septembre 2010 : phase de passation des contrats de travaux avec appels d’offres
-          Février 2012 : fin des travaux
 
Budget travaux : 3,5 milliards de yen
 
Réponse aux 3 questions évoquées lors de la dernière réunion
 
1)      Besoin : l’AEFE, le LFJT et l’Ambassade avaient travaillé avant la crise sur une base de 63 classes. Aujourd’hui, le budget et le besoin ont été calculés sur une base de 51 classes avec possibilité de construire des classes supplémentaires très rapidement.
Capacité : 1600 élèves (pour rappel, aujourd’hui 1023 élèves au LFJT)
 
2)      Il n’est pas possible de tout reconstruire pour des raisons de coût (évaluation à 5 ou 6 milliards de yen au lieu de 3,5). La décision prise est de conserver 60% des bâtiments et de reconstruire le reste. C’est la partie Nord qui sera reconstruite. Ce sera un bâtiment sur 4 niveaux, comme le bâtiment principal. Il est important de séparer les fonctions ; il y aura donc 1 bâtiment dédié aux maternelles et à l’élémentaire, 1 bâtiment pour le collège et le lycée. La cantine, la BCD et le CDI seront au milieu de ces 2 bâtiments.
 
3)      L’intérêt d’intégrer la qualité environnementale est triple :
a.      intérêt de faire un bâtiment qui corresponde à une nouvelle demande d’un lycée du développement durable
b.      Diminuer les coûts de fonctionnement courant
c.      Obtenir la subvention du ministère de l’environnement : il semblerait aujourd’hui que le LFJT n’ait pas la possibilité de recevoir cette subvention pour des raisons de statut et de calendrier. Toutefois, l’ambassade a décidé de présenter un dossier et d’essayer d’obtenir cette subvention.
 
La démarche environnementale technique est engagée et va se poursuivre ; les propositions du comité de Eco-école ont été présentées au contractor Yamashita Sekkei. Yamashita Sekkei va aider le Lycée à entamer une démarche de qualité environnementale (démarche CASBEE au Japon, équivalent HQE français).  2 démarches CASBEE vont être lancées en parallèle : une pour le projet de rénovation et une pour la construction neuve. La première étape est de fixer avec l’aide de Yamashita Sekkei l’objectif de qualité environnementale à atteindre.
 
Calendrier démarche environnementale avec Yamashita Sekkei :
-          Octobre : questions/ réponses sur la situation existante au LFJT ; le comité éco-école transmet toutes les idées (enseignants, élèves…)
-          Novembre : Yamashita Sekkei va présenter des choix techniques avec des évaluations comparatives (coût initial et coût global). Ces choix se feront en fonction des contraintes budgétaires
 
Les élèves du LFJT seront également impliqués dans ce projet ; les enseignants vont proposer entre autres, un concours de dessin et des ateliers de travail sur le futur lycée.
 
 
Transaction immobilière
 
Calendrier
-          Fin octobre 2009: résultat de l’étude de l’évaluation précise du prix des terrains (celui à vendre : Fujimi, et celui à acheter à Kita-ku). Si le résultat montre que le LFJT n’a pas la capacité financière d’acheter plus de 50% du terrain, le projet sera abandonné.
-          Début novembre 2009 : lancement des appels d’offres pour l’achat de Fujimi
-          Janvier 2010 : réception des premières offres
-          Fin Janvier : lancement de la procédure d’acquisition du site à Kita-ku
-          Juin 2010 : signature du contrat d’acquisition
-          Octobre 2010 : transfert de propriété
 
 
Rappels :
1)      les transactions immobilières sont faites par l’Etat français (Ministère des Affaires Etrangères) et le projet technique est géré par le LFJT.
2)      Il est encore possible d’étudier d’autres alternatives au projet sur le site de Kita-ku. Date clé : fin janvier, date de lancement de la procédure d’acquisition du site de Kita-ku.
Toute proposition peut encore être étudiée, même si cela devient plus délicat car des dépenses ont déjà été engagées pour ce projet.
 
Financement du projet :
-          2 banques ont déjà fait des propositions intéressantes pour un emprunt
-          Les provisions prévues lors du plan de financement ont été réalisées
-          Emprunt coût terme ou aide de la CCJT (paiement des frais de scolarité en une fois) pour passer le cap de besoin important d’avance de trésorerie en 2012 (pour le déménagement)
 
Communication :
Le Gouvernement de Tokyo a demandé de ne pas communiquer sur le projet tant que les échanges n’ont pas été officialisés.

 


ENGLISH VERSION

 


There will be a meeting next week to discuss the LFJT's relocation to Kita-Ku with the school's administration, as well as the French Embassy (Ambassador, cultural attache, project manager)…
The meeting will be held on Friday the 16th of October,  from 7pm to 9pm at Fujimi. Parents will be able to ask questions.

We ask all of our members to send us their questions, so that we can forward them to the Embassy beforehand. Please send your questions to association@familles-lycee-tokyo.com before Thursday the 15th of October.

There are still many questions regarding the relocation project: the first of which regards its actual execution – if Fujimi's selling price is too low, the whole project will be abandoned. But the major topics which the AF-fcpe has been fighting for are have been agreed so far :
-limited school-fee hike
-taking into account environmental issues re: construction
-taking into account the views of different parties associated with the project (parents, teachers, students)
-maintaining the quality of education
-obtaining financial support from the AEFE

Here are the notes from the Commission meeting that was held on the 8th of october :

#Last meeting (june 09) these three subjects were brought up:
-there has been a decrease in the number of LFJT students – this has to be taken into account
-deciding if the buildings must be renovated or certain parts torn down and rebuilt
-how to take into account environmental standards

2 meetings will be held next week : 13 october- validation of financial parameters, 16 october – meeting with all concerned parties including parents

Info :

Calendar :
end of october 09 : basic design
mid-dec 09 : cost estimation and adjustment
may 2010 : detailed reports and consultation with companies involved (architects builders etc)
april to dec 2010 : invitations to tender, and contract-signing phase
feb 2012 : end of construction/renovation

budget for construction/renovation : 3.5 billion yen

answers to the 3 questions above#
-budget was calculated on a basis of 63 classes, we are now working on a budget with 51 classes, with the idea that new classes can be built quite quickly if needed. capacity 1600 students (today there are 1023 at LFJT)
-because of what it would cost, it is not possible to rebuild everything (it would make the budget go up to 5 or 6 billion yen). the northern part of the campus will be rebuilt. it will be a four story building. there will be one building for the primary school, 1 for the secondary school and the cafeteria and libraries will be in between those two buildings.
-it is in our interest to take into account environmental quality for 3 reasons :
to build a school that thrives towards sustainable development
to reduce operating costs
to obtain state subsidies

we are heading towards a sustainable, environmental conscious school, as our contractor Yamashita Sekkei is helping us to obtain Casbee approval certificates.

the students are also involved in the process, they are designing their ideal school as we speak, and we shall take their vision into account

Financial transaction :

Calendar :
-end of october 09: reports on price valuations for both Fujimi and Kita-ku. If they show that the LFJT doesn't have the financial capacity to buy more than 50% of Kita-ku, the whole project will be abandoned.
-beginning of nov 09 : invitations to tender for the sale of Fujimi
-jan 2010 : we will be receiving the first offers
-june 2010 : signing the acquisition contract
-october 2010: transferring the property

Reminders :

-the real-estate transactions will be done by the French state (Dept of Foreign affairs) and the technical project will be managed  by the LFJT
-it is still possible to consider alternatives to the Kita-ku project (until end of jan, when the acquisition of Kita-ku will start)

Financing:

-2 banks have already made interesting proposals regarding the loan
-provisions have already been made
- special cost-term loans or help from the CCJT will come in to act as a bridge-loan

Communication :

The Government of Tokyo has asked us not to communicate on the project until it is official.


publié le 8 octobre 2009