CR Comité Sécurité Ambassade 12/12/2009

CR CSA 121209

Compte Rendu de la Réunion du Comité de Sécurité

 Du Samedi 12 Décembre 2009

 

Réunion organisée par l’Ambassade de France et animée par

·       Monsieur Philippe FAURE,  Ambassadeur

·       Monsieur Philippe MARTIN, Consul

·       Monsieur Rémi LAMBERT, Officier de Sécurité Adjoint

·       Madame Florence RIVIERE-BOURHIS, Conseillère pour la Science et la Technologie

·       Docteur Claudine BLIAH

 

1) Rôle des îlotiers :

 

La participation des îlotiers est primordiale dans le dispositif de cellule de crise de l’ambassade.

Le risque majeur au Japon reste le risque sismique, mais depuis lus d’un an, un nouveau risque doit être pris en compte : la pandémie virale H1N1.

 

Il y a aujourd’hui 166 îlotiers (baisse par rapport à l’année dernière). Il manque des îlotiers dans certains quartiers (les personnes parties n’on pas été remplacées) et l’ambassade est la recherche de volontaires pour les zones suivantes : Nakano (3 personnes), Nérima (2 personnes), Setagaya (3 personnes), Shibuya (5 personnes), Shinagawa (2 personnes), Shinjuku (2 personnes) et Chiyoda (1 personne).

Ø     Si  vous êtes intéressés, merci de prendre contact avec le Consulat.

 

Des journées de sensibilisation et d’exercice aux séismes ont lieu régulièrement :

Ø     Une journée a eu lieu le 15/11 à l’Institut Franco-japonais de Tokyo

Ø     La prochaine aura lieu le mardi 19/01/2010 au parc de Ueno de 9h30 à 13h00 : cette journée est organisée par la Mairie de Tokyo. La section consulaire sera également présente

 

Communication : l’ambassade, le lycée Franco-japonais et 28 îlotiers (répartis dans les îlots les plus peuplés) disposent de téléphone satellitaire (réseau IRIDIUM). Ces téléphones permettent de rester en contact en cas de coupure des réseaux téléphoniques. Des séances d’exercice de chaîne téléphonique IRIDIUM sont mis en place régulièrement.

 

2) Point sur la grippe A/ H1N1 :

 

Bref rappel des informations sur la Grippe A/H1N1

·       Différence entre la grippe saisonnière et la grippe A/H1N1 : le virus de la grippe saisonnière est un virus qui se réplique chaque année, celui de la grippe A/H1N1 est nouveau.

·       Pourquoi parle-t-on de pandémie ? parce que c’est un nouveau virus, qu’il se transmet vite et atteint plus de 2 continents.

·       Le virus A/H1N1 est peu virulent (parfois plus bénin que celui de la grippe saisonnière) mais il peut provoquer un syndrome de détresse respiratoire aigüe

·       Le virus A/H1N1 est très contagieux (10 fois plus que le virus de la grippe saisonnière)

·       En cas de grippe A/H1N1, il faut prendre des médicaments, tel le TAMIFLU, très efficace : il doit être idéalement administré  dès les 24h de déclaration des symptômes et sur une durée de 5 jours.

 

Traitement préventif : la vaccination

·       Les vaccins prescrits en France et par l’ambassade de France sont des vaccins inactivés. Les vaccins sont avec adjuvants (substance ajoutée qui aide à développer une immunité plus forte). Un stock de vaccins sans adjuvants a été commandé pour les très jeunes enfants et les gens qui ont des maladies auto-immunes.

·       Les personnes qui doivent être vaccinées en priorité sont : les enfants de 6 mois à 10ans, les femmes enceintes et les personnes à risque (personnes ayant de l’asthme, des bronchites chroniques, de fortes allergies, du diabète, les personnes obèses, etc.).

·       Les risques de la vaccination sont liés aux composants du vaccin qui peuvent provoquer des réactions allergiques fortes chez certaines personnes.

·       Une information statistique, pour qu’une pandémie soit arrêtée, il faut que 40% de la population soit vaccinée.

·       La vaccination des personnes qui ne sont pas prioritaires (cf. liste ci-dessus) relève d’un choix personnel.

 

La grippe A/H1N1 : les derniers chiffres

·       Les statistiques sont réalisées sur 5000 établissements hospitaliers.

·       La semaine dernière 32 patients par hôpitaux ont consultés pour la Grippe A, ce qui représente une baisse de 20% par rapport à la semaine précédente.

·       Le nombre d’établissements scolaires qui ont fermé a également nettement baissé. Par contre le nombre de fermeture dans les écoles maternelles a augmenté.

·       70% des personnes qui ont contracté le virus de la Grippe A sont des enfants de moins de 15 ans.

·       Le taux de décès (0,0001%, 100 fois moins que la grippe saisonnière) lié à ce virus est le plus faible de tous les pays industrialisés. Par ailleurs, toutes les personnes décédées étaient atteintes de maladies chroniques respiratoires.

·       9 millions de personnes ont été vaccinées au Japon, 177 ont eu des effets secondaires. A noter que le parlement vient de prendre une décision importante : si les effets secondaires sont reconnus être liés au vaccin, le gouvernement prendra en charge tous els frais médicaux, suivi médical liés à ces effets secondaires.

·       Au Japon, seule la population à risque est vaccinée (politique de vaccination qui diffère avec la France).

 

 

3) Diverses questions :

 

·       Peut-on se faire vacciner à la fois contre la grippe saisonnière et contre la grippe A/H1N1 ? Y-a-t-il un délai à respecter entre les 2 vaccinations?

 

Dr. Bliah : Oui, vous pouvez vous faire vacciner contre les 2 types de grippe.  Non, les vaccinations peuvent se faire de façon successive.

 

·       Quelles sont les nouvelles directives concernant la fermeture des établissements scolaires ? Qu’en est-il pour le Lycée Franco-japonais ? Question posée par la représentante de l’AF-fcpe

 

M. Le Consul : les mesures se sont assouplies. Si 25% (au lieu de 10% récemment) des élèves d’une même classe sont atteints, la classe sera fermée.  Cette décision est prise en accord avec les directives du gouvernement français et du gouvernement japonais.

 

 

 


publié le 12 décembre 2009