CR Conseil d’Etablissement du 14 mai 2010

COMPTE RENDU AF-fcpe

Conseil d’établissement du 14.05.2010

3 Représentants AF-fcpe (Gaëlle Legros, Bernadette Menduni, Bruno Peyron)

 

1. Adoption de l’ordre du jour

Mme La Proviseure demande l’ajout d’un point dans l’ordre du jour : présentation d’une action pilote sur la vie lycéenne. Adopté à l’unanimité.

 

2. Adoption du procès verbal de la dernière réunion

Les ajouts demandés par des représentants des professeurs et des parents d’élèves ont été votés.

Adopté à l’unanimité.

 

3. Synthèses du conseil d’école, du conseil du second degré, du CESC et de la CHS

Cf. les dernières INFO AF de ce début d’année, consultables sur notre site internet dans la rubrique « conseils et commissions ».

 

Informations complémentaires 

 

Conseil du Second Degré :

-       M. Le Proviseur Adjoint annonce que la structure des classes pour la rentrée prochaine a été légèrement modifiée. Les prévisions, à ce jour pour la rentrée 2010-2011 sont :

3 classes de 6, 5 et 4ème. 2 classes de 3ème ; 2 classes de 3ème et de 2nde ; 2 classes de 1ère (1 classe de 1ère ES et 1 classe 1ère S) et 2 classes de Terminale (1 classe de T ES et 1 classe T S).

-       Mme La Proviseure annonce que compte tenu de l’incertitude sur le départ ou non de nombreux élèves (environ 125 élèves concernés), un Conseil d’Etablissement extraordinaire se réunira mi-juin pour présenter la nouvelle structure pédagogique ainsi que la trame du projet d’établissement.

 

Conseil d’Administration :

-       M. Le Gestionnaire Comptable précise que sera décidé Lundi, lors de la commission de recrutement, qui sera en charge de la gestion des activités périscolaires au LFJT pour la rentrée 2010-2011. Dès que la personne a été nommée, une réunion de concertation avec les 2 associations de parents d’élèves aura lieu pour déterminer les modalités de la gestion directe d’activités périscolaires par le LFJT. M. Le Gestionnaire Comptable rappelle que la création de ce poste n’aura pas d’incidence sur le budget de fonctionnement du lycée car il sera autofinancé par la cotisation des familles aux activités.

 

4. Proposition de transfert d’un poste de résident du primaire au secondaire

 

Mme La Proviseure annonce que 2 nouveaux postes à statuts « résidents » se libèrent en primaire suite au départ de personnel.  Mme La Proviseure propose qu’un de ces postes à statut « résident » soit transféré du primaire au secondaire. Les raisons qui justifient ce choix sont:

-       100% des enseignants du primaire sont titulaires de l’Education Nationale et 60% seulement dans le secondaire. (Les 40% d’enseignants du secondaire qui ne sont pas titulaires, ont une équivalence universitaire).  Or il est plus aisé de recruter des titulaires quand le poste est à statut « résident ».

-       88% des enseignants du primaire ont un statut « résident » et 52% seulement dans le secondaire. Ce transfert de poste permettrait un rééquilibrage entre le primaire et le secondaire.

Par ailleurs, Mme La Proviseure rappelle que c’est la CTP (Commission Technique Paritaire) de l’AEFE qui décidera ou non du transfert après étude de notre demande.

 

Intervention des représentants du primaire : ils s’opposent à ce transfert car sur les 4 départs prévus cette année dans le primaire, 1 poste à  statut « résident » a déjà été rendu à l’AEFE (cf. CR dernier CA). Par ailleurs, la difficulté de recrutement d’enseignants titulaires dans le primaire ou le secondaire est identique. Les représentants des enseignants du primaire ajoutent que s’il y a « mutualisation » des postes à statut résident alors cela doit marcher dans les 2 sens. Or les postes du secondaire à statut résident qui se libèreraient, étant fléchés par discipline, il sera difficile de le transférer en primaire.

 

Réponse de Mme La Proviseure : elle confirme l’effort déjà effectué par le primaire mais ajoute qu’effectivement le recrutement dans le secondaire est fléché par discipline alors qu’un enseignant primaire pouvant enseigner dans toutes les classes de la maternelle au CM2. Cette différence rend le recrutement d’enseignant du primaire plus aisé.

Intervention d’un représentant de parents d’élèves AF-fcpe : le critère d’ancienneté est-il retenu pour la résidentialisation des enseignants à contrat local ?

Réponse de Mme La Proviseure : il n’y a pas de critère défini pour la résidentialisation d’un contrat local.

 

Vote pour le transfert du poste à statut résident du primaire au secondaire : Pour : 14 voix / Contre : 3 voix / Abstention : 1 voix


5. Carte des emplois expatriés à la rentrée 2011

 

A l’été 2011, Mme Le Maut, enseignant d’anglais expatrié, va partir.

Mme La Proviseure confirme le souhait de la Direction de conserver ce poste à statut expatrié. Afin d’optimiser les chances de conserver ce poste d’expatrié, la Direction propose de demander un poste d’expatrié, non pas en anglais, mais en Français avec profil théâtre, ce qui permettrait d’ouvrir une option théâtre au lycée. Les raisons qui justifient ce choix sont:

-       l’AEFE a une politique actuelle de suppression de poste d’expatriés et il devenu plus difficile d’obtenir un maintient suit à un départ si le poste n’est pas motivé par un besoin spécifique,

-       Mme La Proviseure s’est déjà renseignée auprès de l’AEFE, une demande simple de renouvellement du poste d’expatrié en anglais serait refusée,

-       Un poste d’enseignant expatrié en technologie ayant déjà été demandé l’année dernière et refusé par l’AEFE, nous ne souhaitons pas renouvellement une demande sur ce poste,

-       Mme La Proviseure annonce qu’elle a rencontré l’IPR (Inspectrice Principale Régionale) qui lui a confirmé son soutien à cette demande du LFJT mais si elle ne peut pas donner de garantie de l’obtenir,

-       Enfin, aucun professeur de français du LFJT n’a aujourd’hui de certification théâtre et sans cette certification, il n’est pas possible d’ouvrir d’option au lycée.

Ces mesures sont prises pour résoudre les problèmes de budget et éviter des mesures d’ajustement des effectifs pédagogiques.

 

Intervention des représentants du secondaire : combien d’heures supplémentaires concerneraient cette option ? Quel serait l’effectif de cette classe ? N’est-il pas possible d’envisager l’ouverture d’une section ingénieur ?

Réponse de Mme La Proviseure : 3 heures pour l’option « légère» et 5 heures pour l’option lourde. A confirmer. L’effectif prévisionnel est d’environ 30 élèves (une dizaine de lycéens participent à l’activité théâtre gérée par M. Bergez et une vingtaine avec Mme Garrigues). L’ouverture d’une section ingénieur n’est pas possible au LFJT car il y a une seule terminale S. Il faudrait au moins 3 terminales S pour que ce type de classe puisse voir le jour. Par ailleurs, l’ouverture de d’une section ingénieur demande des investissements très lourds en matériel que le LFJT aujourd’hui ne peut pas faire. En outre, la mise en place de cette section contraindrait le LFJT d’ouvrir le samedi matin car cette section demande le rajout de 8h d’enseignement. A cela s’ajoute, la difficulté de recruter un enseignant avec ce profil spécifique.

Intervention d’un représentant de parents d’élèves AF-fcpe : le recrutement d’un expatrié profil théâtre aura-t-il des répercussions sur les postes de français actuels au LFJT ?

Réponse de Mme La Proviseure : un professeur de français part cette année et sera remplacé par Mme Faucher pour la rentrée 2010-2011. Il a été clairement mentionné à Mme Faucher que dans la perspective de l’intégration d’un poste expatrié à la rentrée 2011-2012, son contrat de travail ne serait que d’un an. Aucun poste ne sera donc supprimé.

Intervention d’un représentant de parents d’élèves AF-fcpe : la certification théâtre peut-elle s’obtenir en 1 an et donc permettre d’envisager à la rentrée 2011-2012 l’ouverture d’une option théâtre ?

Réponse des représentants du secondaire : plusieurs enseignants de français ont déjà exprimé le souhait de passer cette certification et ont les compétences requises. L’ouverture d’une option théâtre pourrait donc être envisagée indépendamment de la venue d’un expatrié avec un profil théâtre.

Intervention des représentants du secondaire : serait-il possible d’envisager le recrutement d’un expatrié en anglais avec profil « bilinguisme » afin de travailler sur la mise en place de la classe bilingue dans le secondaire ?

Réponse de Mme La Proviseure : le recrutement du poste expatrié aura lieu dans un an, or la classe bilingue ne sera effective au collège que dans 4 ans. L’AEFE ne pourra pas valider un recrutement pour une mission qui ne répond pas à une demande immédiate.

Intervention des représentants du secondaire : quelle est la différence de coûts pour le LFJT entre un contrat local et un contrat résident ? L’ouverture d’une option théâtre nécessite le paiement d’un intervenant théâtre : quel est son coût ?

Réponse de M. Le Gestionnaire Comptable : 28% de plus. Il rappelle par ailleurs que les postes expatriés transférés en poste résidents sont des postes à coûts établissements. L’AEFE avait apporté une aide exceptionnelle au LFJT dans le cadre du projet de relocalisation (transfert de coûts établissements à coûts complets), mais cela ne sera pas le cas à l’avenir. Si le poste d’expatrié de Mme Le Maut ne pouvait être conservé, il serait transformé en poste de résident.

Le coût d’un intervenant théâtre a été considéré et si cette option voyait le jour, des adaptations budgétaires (crédits pédagogiques) seraient envisagées pour répondre à cette priorité.

Intervention des représentants des élèves : à quel niveau cette option théâtre serait-elle ouverte ?

Réponse de Mme La Proviseure : à partir de la seconde jusqu’à la terminale.

 

Vote pour le maintien du poste d’expatrié : Pour : 18 voix / Contre : 0 voix / Abstention : 0 voix

 

Vote pour le maintien du poste d’expatrié dans la discipline « anglais » : Pour : 5 voix / Contre : 13 voix / Abstention : 1 voix

 

Vote pour le transfert du poste d’expatrié dans la discipline « français » avec profil théâtre : Pour : 9 voix / Contre : 0 voix / Abstention : 9 voix

 

=>La demande de poste d’expatrié en français avec profil théâtre sera demandée à l’AEFE.


6. Action pilote : Vie lycéenne

 

Mme La Proviseure annone que lors de la réunion des chefs d’établissement de la zone Asie qui a eu lieu en mars Hanoï, les chefs d’établissements de la zone Asie ont décidé de mettre en place une action pilote de vie lycéenne. En effet, les chefs d’établissements faisant le constat d’un manque d’implication des élèves dans la vie du lycée, ils proposent de former les élèves à leur rôle d’acteur et de représentant de la vie lycéenne. Cette formation durerait 3 jours et serait animée par un délégué académique envoyé par l’Académie de Lyon. Le CPE (Conseiller Principal d’Education) et 1 représentant élève par établissement y participeront.

Les principaux objectifs de cette action sont :

-       Informer les élèves sur la vie lycéenne

-       Permettre les échanges avec les élèves des autres établissements de la zone

-       Aidé l’élève à devenir acteur au sein du lycée

-       Former l’élève à la proposition d’actions lors de la Commission d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (CESC)

 

Intervention d’un représentant de parents d’élèves AF-fcpe : nous félicitons cette excellente initiative.

 

 

7. Questions diverses

 

Questions des  enseignants


Le recrutement d’un enseignant à temps plein en technologie est envisagé ?

Réponse de Mme La Proviseure : Non. Le LFJT n’a pas de service à temps plein à offrir aujourd’hui. La structure sera identique à celle de cette année : un poste à mi-temps assuré par M. Perez (poste complété par un mi-temps en musique).

 

Questions sur la carte emplois expatriés : cf. questions des intervenants des représentants des enseignants.

Réponse de Mme La Proviseure : Cf. réponses plus haut.

 

Questions des  parents d’élèves

 

Est-il possible de passer à plein temps le poste de Conseiller Pédagogique en primaire ?

Réponse de Mme La Proviseure : Lorsque la seconde classe bilingue (classe bilingue franco-japonaise) ouvrira, il sera en effet envisagé de passer le poste de Conseiller Pédagogique à temps plein.

 
Quand sera créée la classe bilingue franco-japonaise ?

Réponse de Mme La Proviseure : Aujourd’hui l’incertitude sur les effectifs ne permet pas de répondre à cette question.

 

Quelle sera l’évolution de la section européenne au lycée ?

Réponse de Mme La Proviseure : elle sera étendue à la classe de première l’année prochaine.

 

Quelle est l’évolution prévue pour les modules japonais ?

Réponse de Mme La Proviseure : Après discussion avec les parents et professeurs, un système d’enseignement horizontal par niveau et groupes de compétence, identique à celui pratiqué en anglais, sera mis en place dès la rentrée prochaine. Il y aura 3 niveaux en 6ème, 4 en 5ème, 3 en 4ème et 3ème. Il y aura un module débutant de l6ème à la 3ème. Le niveau LV est conservé.

 

Est-il possible d’envisager la validation des compétences en anglais par des certifications extérieures (TOEFL, etc.) ?

Réponse de Mme La Proviseure : les professeurs d’anglais, s’ils le souhaitent, pourront les mettre en place. Mme La Proviseure les y encourage.

Intervention des représentants du secondaire : il est difficile de mettre en place ces préparations aux examens si les enseignants n’ont pas d’heures supplémentaires car ces certifications ne sont pas prévues dans le programme de l’Education Nationale, programme qui est déjà très lourd. Par ailleurs, les attentes pour la préparation à ces examens ne sont pas les mêmes que pour le programme d’anglais.

Réponse de Mme La Proviseure : dans le précédent établissement où elle était Proviseure, les professeurs d’anglais avaient mis en place ces préparations dans le module de compétence le plus fort.

M. Le Proviseur Adjoint ajoute que les 2h supplémentaires d’aides personnalisées mises en place en seconde dans le cadre de la réforme Decoing pourront être utilisées pour préparer cette certification.

Intervention des représentants des élèves : j’ai eu la chance de pouvoir passer une certification en anglais, cela m’a beaucoup aidé pour améliorer mon niveau et cela me sera également très utile pour la préparation au baccalauréat. Cette position est confirmée par la représentante de l’APE.

Intervention d’un représentant de parents d’élèves AF-fcpe : il est extrêmement compliqué pour un professeur de langue de combiner trois objectifs que sont l’apprentissage de la langue orale, le programme écrit et la préparation à des examens. Un autre représentant de l’AF-fcpe suggère que cette préparation soit proposée en option afin que les élèves qui le souhaitent, puissent en bénéficier sans pénaliser les autres élèves.

 

Est-il possible d’envisager de reconduire les 2 réunions d’information de rentrée mises en place cette année à la demande des 2 associations de parents d’élèves ?

Réponse de Mme La Proviseure : oui.

 

Quels sont les résultats des dossiers de candidature post-bac, quelles orientations?

Réponse de Mme La Proviseure : question prématurée. Les informations seront transmises à la rentrée.


publié le 19 mai 2010