CR Commission des Bourses 15/10/2010
Compte-rendu de la Commission des Bourses du 15 octobre 2010
 
Comme chaque année a eu lieu ce mois-ci (le 15 octobre) la  deuxième commission locale des bourses dont l'objet est de traiter les demandes des personnes arrivées tardivement au Japon et n'ayant pu déposer leur dossier à temps, les  demandes des personnes ayant connu un changement de situation depuis la dernière commission ou souhaitant faire réviser la quotité  décidée précédemment (commission d'appel) et les dossiers ayant subi des erreurs matérielles (erreurs de saisie le plus souvent).

Suite à cette commission, où l'AF-fcpe était représentée par Dominique Ouedraogo Peguin,  notre association a rappelé au service consulaire l'importance de l'accueil des familles venant déposer les dossiers et en particulier a demandé de la part des services du consul qu'un maximum de confidentialité et de respect soit apporté à la réception des familles.
Monsieur le Consul a demandé de lui faire part en direct de tout manquement à ces règles.

Nous croyons aussi important de rappeler les éléments suivants :

✔l'obtention d'une bourse pour un enfant français est un droit à partir du moment où l'on remplit les critères. Il est indispensable de ne pas s'auto censurer et il ne faut pas hésiter à déposer un dossier.meme lorsque l'on depasse les plafonds (mobilier ou immobilier) fixes par l'AEFE. Le traitement des dossiers en effet se fait toujours au cas par cas.
✔la commission locale des bourses fait des propositions qui seront validées ou non à la commission nationale des bourses qui se tient à Paris.
 
La gratuité à partir de la seconde n'est automatique qu'à partir du moment où on en fait la demande. Cette dernière s'appelle une prise en charge, L'information sur cette prise en charge arrive au moment de l'information sur les bourses. Il faut être vigilant pour ne pas la laisser passer.
 

publié le 21 octobre 2010