Pourquoi adhérer à une association de parents d’élèves ?

Adhérer à une association afin de mutualiser ses moyens d'action


Les grandes associations de parents d'élèves offrent l'avantage de mettre en commun un plus grand nombre de moyens, d'expériences ou de connaissances. Les parents ne sont jamais démunis, pouvant trouver des bases documentaires ou des personnes ressources au sein de l'association à leur disposition.

Les parents représentants apprécient grandement le soutien logistique de leur association lorsqu'il s'agit de siéger aux conseils d'administration des établissements du second degré: les explications de ce qui s'y joue leur est donnée en amont, ils arrivent préparés, ils savent par exemple ce qu'est une DGH (Dotation Globale Horaire), connaissent les limites du pouvoir de la direction de l'établissement, leurs propres droits et peuvent ainsi prendre part au vote en pleine connaissance de cause, pour le bien collectif des élèves.

L'action concrète des parents d'élèves est également sensible lors des commissions d'appel. En effet, nombreux sont les parents qui, face à la demande de redoublement émise par le conseil de classe, souhaitent faire appel. Si les parents et les élèves peuvent se rendre sur place pour plaider la cause de l'enfant, la présence, au sein de l'équipe délibérative, de représentants de parents d'élèves informés est un appui supplémentaire, ceci d'autant plus si la famille a pris contact avec lui auparavant pour expliquer les motifs de la requête. Ce même soutien est offert aux familles qui en font la demande lors des conseils de classe.

 (Source: Suite 101)

Le sens de l’intérêt collectif
Qu'ils soient membres de la commission “restauration”, en primaire, ou délégués lors de conseils d'administration, dans le secondaire, qu'ils viennent d'adhérer à une association ou soient responsables au sein d'une fédération, tous les parents d'élèves ont le même principe d'action : promouvoir le bien-être de l'ensemble des écoliers, collégiens ou lycéens.

“Ces missions permettent certes de garder un contact privilégié avec le parcours de son enfant”, explique Jean-Marie David, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques dans les Hauts-de-Seine (FCPE 92). “Mais on generic viagra sale ne se présente pas dans cet objectif à des élections, on s'engage à s'investir au nom de tous les parents”.


Leur domaine : la vie scolaire et périscolaire

A chacun sa spécialité, comme le rappelle Jean-Marie David : les parents d'élèves ne discutent pas de pédagogie avec les professeurs, qui seuls savent comment il convient d'expliquer la division, les règles de grammaire…

En revanche, leurs avis sont très précieux pour tout ce qui touche à la vie des élèves, des questions d'hygiène au poids des cartables, en passant par les emplois du temps ou la mise en place de l'aide aux élèves.

“Les représentants de parents sont des partenaires des enseignants”, souligne M.Chabault, directeur de l'école des Frères Lumière (95). “Lors des conseils d'école, ils nous apportent une autre vision de notre quotidien, et peuvent soulever des points qui nous auraient échappés, comme les aménagements aux abords de l'établissement.


Un investissement sur le long terme
En tant que parent d'élève, on peut faire bouger les choses”, estime Valéry Marty, présidente dans les Hauts-de-Seine de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP 92). Avant d'ajouter : “il faut être très persévérant. On obtient des résultats, mais l'on a toujours envie de progresser. Nous semons des petites graines au fur et à mesure de nos actions”.

Ce n'est pas parce qu'une démarche n'aboutit pas d'emblée qu'elle est vaine. Mais il faut parfois beaucoup de temps pour en récolter les fruits.

(Source: vos questions de parents)


publié le 9 novembre 2010