CR CESC du 27 Janvier 2011

Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC)

Jeudi 27 janvier 2011

Etaient présents : M. Lazard-Peillon (proviseur-adjoint), M.Jublot (CPE), M.Deparis (professeur du 1er degré), Mmes Batisse, Moreau, Rigaudy et Signora (parents d’élèves), Messieurs Pataut et Rengade (élèves).

1) Rappel des missions du CESC

Le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) s'inscrit dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré.

Il est une instance de réflexion, d'observation et de proposition qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet éducatif en matière d'éducation à la citoyenneté et à la santé et de prévention de la violence, intégré au projet d'établissement.

Missions

2) Coordinateur des projets

 Personne n’ayant voulu se désigner coordinateur des projets du CESC,  les personnels du second degré s’en chargeront.

3) Programme d’actions pour l’année 2010-2011

Les problématiques sont plutôt ciblées par niveau afin d’éviter la redondance des actions d’une année sur l’autre et elles sont en lien le plus possible avec les programmes scolaires pour une exploitation et un réinvestissement efficaces.

La programmation est établie sur tout le cursus de la 6ème à la terminale, pour participer à la « construction » du futur citoyen.

Ø    Nettoyage du quartier, de la cour et des locaux. :

Chewing-gums : Les années passées, ces actions ont permis de récolter parfois jusqu’à 2000 chewing-gums qui ont ensuite été exposés dans l’entrée (boite transparente) à impact visuel. Cette année, des chewing-gums ont même été trouvés dans les casques.

Actions envisagées : Les déchets triés avec les élèves pourraient être entreposés afin d’être exposés par la suite dans le hall. Cette exposition aurait pour but de responsabiliser les élèves sur leurs comportements (respect de l’environnement, respect d’autrui…).

D’autre part, un représentant élève souhaiterait que chaque classe s’occupe de la propreté d’un secteur du LFJT.

Il a été évoqué également que les agents devaient sortir de leur anonymat, ceci afin de les valoriser dans leurs tâches auprès des élèves.

Les lycéens ont également pour projet de repeindre eux-mêmes leur Foyer (sans doute un samedi matin).

Tous les élèves de la 6ème à la Terminale (ou peut-être uniquement les classes du collège) sont invités à participer à cette action via les professeurs principaux, pendant les heures de vie de classe par exemple.

Ø    Opération « Mikambodge »

Au mois de décembre, dans le cadre de semaine de la solidarité internationale, une vente de « mikan » a été organisée en décembre au sein du lycée afin de recueillir des fonds pour le financement d’une bibliothèque pour des écoliers cambodgiens. Action solidaire et écologique.

Ø    La citoyenneté des élèves à l’intérieur et hors de l’établissement :

Suite aux constats de certains professeurs et de quelques habitants du quartier, il s’avère que des élèves ne sont pas très respectueux du pays qui les accueille, même si de réels progrès ont été accomplis (beaucoup moins de plaintes des riverains cette année).

 

-       Non respect des feux rouges.

-       Non respect des passages piétons.

-       Mauvaise attitude dans les transports en commun.

-       Fumer dans les zones interdites et mégots jetés sur la chaussée.

-       Cris dans les couloirs du lycée

-       Manque de politesse avec certains adultes

-       Moqueries entre les élèves

-       Utilisation d’objets dangereux (pistolets à billes, lasers etc…)

-       Affaires qui traînent dans les couloirs.

Propositions :  

-       Encourager des comportements sociaux de qualité : image du LFJT à l’extérieur, rapports apaisés dans l’enceinte du lycée

-       Rappeler les codes usuels de politesse dans les couloirs, dans le hall d’entrée, à la vie scolaire.

Ø    Programme éco-école

Ce programme, dans lequel plus de 25000 établissements scolaires sont déjà engagés à travers le monde, est l'expression de la volonté de toutes les personnes impliquées dans la vie du lycée (élèves, professeurs, personnel administratif, parents) de ne pas rester indifférentes aux problèmes écologiques actuels, en contribuant, à leur échelle, au développement durable de la planète.

Le label « éco-école » existe à Fujimi mais pas encore à Ryuhoku.

Le Comité éco-école pour le secondaire est sous la responsabilité de M. Helminger, chargé de piloter le projet tout au long de sa réalisation.

Propositions :

-       Ne plus « préchauffer » les salles avant l’arrivée des élèves et des professeurs.

-       Sensibilisation des élèves aux questions de l'environnement et du développement durable

-       Diagnostic environnemental en cours

Ø    Education à la sexualité :

L’intervention d’un Docteur, médecin généraliste et gynécologue, auprès des élèves du lycée serait souhaitable, pour aborder un certain nombre de questions : moyens de contraception, l’avortement, la pilule, la 1ère fois, adresses utiles au Japon…).

Pour les élèves de 6ème, une information sur les changements du corps est envisageable.

Pour les élèves de seconde, première et terminale le thème des MST pourrait être abordé par une infirmière (sans se limiter au SIDA).

Le LFJT ne souhaite pas se conformer uniquement à des actions médiatiques mais travailler dans la durée, en tenant compte de la cohérence des actions mises en place.

Ø    Conduites à risques ou addictives

Dans les conduites addictives, il ne faut pas se limiter aux problèmes liés à l’alcool, au tabac et aux drogues. Il serait intéressant d’aborder également la dépendance aux jeux vidéo. L’intervention, par exemple, de l’attaché scientifique à l’ambassade et du commissaire de police  permettrait d’avoir une vision médicale, sociale et juridique.

Une  réflexion pourrait être également engagée pour tout ce qui concerne les problèmes liés aux décibels (baladeurs, instruments de musique électriques etc…).

En tout état de cause, il nous a semblé essentiel de faire participer activement les élèves à toutes ces actions.

Ø    Equilibre alimentaire

Reconduction de l’action  « petit déjeuner équilibré » avec les classes de 5ème.

 


publié le 14 avril 2011