PEC et Bourses

PEC et Bourses

INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LES AIDES FINANCIERES A LA SCOLARITE (« PRISE EN CHARGE » ET BOURSES SCOLAIRES)

N’oubliez-pas : pour toutes ces démarches, l’AF-fcpe est à votre disposition pour répondre à vos questions et vous soutenir.

1 : Ouverture de la seconde session de la commission locale des bourses (date limite de dépôt : 30 septembre)

Les enfants possédant la nationalité française peuvent bénéficier de bourses en fonction des revenus familiaux.
Si vous avez aménagé au Japon récemment, ou si vous avez déposé une demande de bourse en première session et n’êtes pas satisfaits du résultat obtenu, c’est le moment de déposer une demande.
(informations complètes)

2 : Aux familles d’enfants possédant la nationalité française et entrant en classe de Seconde, Première ou Terminale

2.1) Important : votre enfant peut bénéficier de la Prise en Charge (PEC) d’une partie des frais de scolarité. Attention : le bénéfice de la PEC n’est pas automatique!!! La famille doit déposer une demande (date limite : 30 septembre).
A ce sujet, le site de l’Ambassade a publié le 17 août une information importante :
En raison de la publication tardive des instructions relatives à la PEC pour l’année scolaire 2011-2012, les familles installées au Japon au 1er janvier 2011 pourront à titre exceptionnel déposer une demande de PEC devant la seconde commission locale des bourses.
(texte complet)

2.2) Important aussi : possibilité de déposer une demande de bourse tardive en raison du plafonnement de la PEC
(les démarches sont à commencer dès maintenant)

Le plafonnement de la prise en charge laisse à Tokyo à la charge des familles :

176 650 yens pour un élève déjà scolarisé en 2010-2011
(frais de scolarité 1 035 350 + frais de réinscription 15 000 – PEC 873 700)

361 650 yens pour un élève nouveau au LFJT
(frais de scolarité 1 035 350 + frais de première inscription 200 000 – PEC 873 700)

Comme la mesure de plafonnement a été connue postérieurement à la tenue de la première commission locale des bourses, les familles qui n’ont pas déposé de dossier de demande de bourse en 1ere session mais qui considèrent que le plafonnement de la PEC les met en difficulté financière ont exceptionnellement le droit de présenter un dossier de bourse à la deuxième commission locale.

C’est un dossier complet de demande de bourse qu’il faudra remplir, il n’y pas de transformation de PEC en bourse, la famille passe d’un système à un autre.
Après examen du dossier en 2e commission locale des bourses puis en 2e commission nationale des bourses, deux cas sont possibles :  
‐ la quotité de bourse est supérieure à la PEC plafonnée : l’élève perçoit la bourse et, le cas échéant, les bourses annexes.
‐ la quotité de bourse est inférieure à la PEC : l’élève perçoit la PEC.
(voir ici)


publié le 23 août 2011