CR Conseil du Second Degré (CSD) 28 mai 2012

Compte-rendu AF-fcpe du Conseil du Second Degré (CSD) du 28 mai 2012

Personnes présentes:

Représentants de l’administration: M. Guillaume Jublot (CPE), M. Frédéric Marchand (Proviseur-Adjoint)

Représentants des personnels: Mme Garrigues (professeur de Français), M. Pascal Ritter (professeur de Philosophie), M. Jean-Kim Messin (professeur d’Histoire-Géographie), M. Eric Grousilliat (personnel ATOSS)

Représentants des élèves: M. Isaac Assi

Représentantes des parents d’élèves: Mmes Delphine Moreau (APE-Fapée) et Laurence Rigaudy (AF-fcpe)

Adoption du compte-rendu (CR) du CSD du 12 mars 2012

M. Marchand rappelle qu’un compte-rendu officiel se doit d’être exhaustif mais ce ne sont pas des minutes et par conséquent ne doit pas forcément tout retranscrire.

Un représentant des personnels fait remarquer que le CR du CSD du 10 novembre 2011 n’est toujours pas disponible sur le site internet du lycée et que ce n’est absolument pas normal.

M. Marchand y veillera.

Le CR est adopté.

Révision du règlement intérieur

En raison du futur déménagement vers Takinogawa, le règlement intérieur a été revu lors d’une réunion le 22 mai dernier.

Toutes les propositions faites par les parties présentes (associations de parents d’élèves et enseignants) ont toutes été validées.

Votre représentante AF demande à ce que soit précisé le fait qu’un élève puisse appeler ses parents à partir de la vie scolaire ou du secrétariat en cas de nécessité.

 Présentation de la rentrée 2012

Effectifs

On observe un redressement relatif (les chiffres donnés sont basés sur des prévisions avec des indécisions) :

Niveau de classe

Nombre d’élèves prévus

Nombre de classes prévues

6ème

62

3 classes

5ème

56

2 classes

4ème

49

2 classes

3ème

67

3 classes

Total collège

234 élèves

10 classes

2de

42

2 classes

1ère ES / L

20

1 classe

1ère S

21

1 classe

T ES / L

16

1 classe

T S

18

1 classe

Total lycée

117

6 classes

Total Secondaire

351

16 classes

Pour mémoire, cette année, il y avait 327 élèves au secondaire.

 Nouveautés pour la rentrée

  •  Mise en place d’études encadrées en 6ème et 5ème :

Ces études seront encadrées par les nouveaux assistants d’éducation, en ½ groupe (en parallèle avec le CDI : un demi-groupe en CDI, l’autre en étude)

Le but de ces études, qui seront sur le temps d’accompagnement individualisé (AI) et qui seront obligatoires (pour ceux qui ne vont pas en AI) sera d’améliorer la méthodologie de recherche documentaire et d’organisation au quotidien et éventuellement une aide en français langue étrangère si besoin. Les détails sont encore à affiner.

  • Au niveau terminale l’AP (Accompagnement Personnalisé) sera orienté plus vers les entretiens de motivation.

Pour rappel, en 2de les heures d’AP permettent d’observer des métiers, de faire des recherches et de les rendre plus pratiques vers les sites d’orientation ; en 1ère, elles servent à la construction du projet d’orientation et en Terminale, elles serviront donc aux entretiens de motivation, aux connaissances générales et à l’interdisciplinarité.

  •  Spécialités niveau Terminale :
  • TS : il y aura donc 3 spécialités puisque 3 nouvelles inscriptions ont permis d’augmenter les effectifs (2 nouveaux inscrits veulent faire la spécialité SVT)
  • T ES : la spécialité Sciences Po va être proposée sur les fiches navettes du 3ème trimestre
  • TL : l’approfondissement en langues sera en anglais

Un représentant des personnels demande si ce sera possible un jour en japonais. M. Marchand explique que cette spécialité est réservée dans les textes à la LV1 hors le japonais n’est pas proposé en LV1 au LFIT ; de plus, cela pourrait faire concurrence à l’OIB et l’effectif d’élèves.

Les informations de spécialité seront bientôt mises en ligne sur le site du lycée.

  • Départs enseignants

Ces départs seront rediscutés en CE. 3 départs en maths: Mme Nicolas, Mme Yamazaki et Mme De Boni qui seront respectivement remplacées par un poste d’expatrié, un poste de résident et un poste local.

Questions AF

1. Au dernier CSD, nous avions parlé de la réunion d’information pour les parents de 3ème sur les options, les enseignements d’exploration  et l’OIB… quand est-elle planifiée ?

L’invitation à cette réunion a été envoyée entre la dépose des questions et la réunion du CSD.

La réunion aura lieu le mercredi 30 mai à 18h.

2. Takinogawa – sécurité. Certains enfants du primaire arriveront au lycée accompagnés par leur grand frère ou grande sœur, collégien ou lycéen, à 8h00. Pour des raisons de sécurité, serait-il possible de prévoir un local ou un surveillant qui gardent ces enfants de la primaire jusqu’à 8h25 ou alors les laisser rentrer dans la cour de récréation ? Cela éviterait à beaucoup de parents de se déplacer et l’arrivée des enfants serait un peu plus répartie (moins de bruit pour les voisins ?).

Une garderie ou une surveillance dans la cour de récréation pourrait être mise en place.

Ne pas hésiter à en faire la demande à l’administration.

3. Takinogawa : Activités sportives. Vu les nouvelles infrastructures du lycée, serait-il possible de proposer plus d’activités extrascolaires pour les collégiens et lycéens (parmi les demandes que nous avons : danse, gymnastique, tennis à plusieurs niveaux, natation, théâtre pour les collégiens, etc…) ?

L’association sportive du secondaire (gérée par les professeurs d’EPS) propose gratuitement  des cours de judo, football et basketball.

En périscolaire, c’est à la demande des élèves.

Il ne faut donc pas hésiter à en faire la demande à M. Pierre-Henri Hantson dès maintenant.

 Questions APE

1. OIB de langue anglaise: depuis des années les associations de parents d’élèves suggèrent la création d’un OIB anglais. Sans doute prématurément car, sans vision claire sur le nombre d’inscrits potentiels, compte-tenu de la mise en place graduelle de la section européenne et le possible cannibalisme de l’OIB sur celle-ci, l’AEFE ne pouvait alors que rejeter cette proposition. L’arrivée prochaine au collège des premières générations bilingues change la donne. Nous estimons que ces générations assureront à l’OIB anglais chaque année un nombre d’inscrits qui justifierait son existence, sans remettre en cause les équilibres de la section européenne. Nous voyons aussi en l’OIB anglais un objectif clair aux classes bilingues, qui peut résulter en un plus grand recrutement dans celles-ci, y compris d’élèves nouveaux qui ne rejoindraient pas le LFIT sans cette forte composante anglophone depuis la maternelle jusqu’au bac. En somme nous craignons que la seule section européenne ne soit pas un objectif suffisamment ambitieux pour faire du LFIT un parcours attractif pour des enfants dont l’anglais est une langue maternelle. Enfin nous croyons qu’il faut envisager, si besoin, la sur-facturation de l’OIB pour rassurer l’AEFE sur sa rentabilité et obtenir son ouverture. Qu’en pensez-vous ?

Mme Jean, lors de sa venue, a validé la réflexion sur les langues.

Les dernières propositions présentées en CE (6 heures en 6ème puis 5 heures en 5ème) permettent « d’attendre » la section européenne puis éventuellement l’ouverture en OIB en 2de.

Cette année, il y a eu 20 bilingues entrant.

Votre représentante fait remarquer qu’au début de l’année quand L’AF demandait à ouvrir une OIB anglais, la réponse de l’administration avait clairement laissé entendre que l’OIB ne pouvait ouvrir maintenant mais que son ouverture pourrait être envisagée dans quelques années (NDLR : quand les effectifs seront remontés et que les bilingues actuels arriveront au niveau 2de  Cf CR AF-fcpe du CE du 06 octobre 2011).

2. Comment s’articuleront les activités sportives à Takinogawa entre le primaire (scolaire et périscolaire) et le secondaire (EPS, FSE, AS) ? L’offre va-t-elle être élargie ? Qui coordonnera le tout ? A-t-on décidé d’une tenue de sport LFIT obligatoire pour les rencontres, comme évoqué en Conseils il y a un an ?

Même réponse que pour l’AF. La tenue pour les rencontres à l’extérieur est envisageable.

3. Ouverture de la spécialité SVT en TS: peut-on chiffrer son coût monétaire, pour comprendre l’enjeu budgétaire de ce débat ?

L’idée est de garder une vigilance sur tout le budget y compris le budget pédagogique.

M. Ritter propose que la surfacturation de la spécialité puisse être la solution aux problèmes des spécialités qui risquent de ne pas ouvrir faute d’un nombre suffisant d’élèves.

M. Marchand explique qu’une surfacturation répartit sur seulement 3 élèves serait trop élevée pour ces familles. Le coût serait négligeable répartit sur toutes les familles et ceci n’est pas envisagé.

M. Ritter confirme qu’il parlait bien d’une augmentation globale qui aurait, elle, un coût minime.

 

 



publié le 1 juin 2012