CR réunion des langues primaire du 06 décembre 2012

CR succinct de la réunion langues tenue le 06/12/2012

 

Le 6 décembre 2012 s’est tenue dans l’auditorium une réunion organisée par M. Houdoin, directeur de l’école primaire, concernant l’organisatoin des parcours langues en cycle 3. Cette réunion avait été préparée par un questionnaire envoyé par le LFIT aux parents, qui avait pour but de centraliser les questions, et de déterminer l’ordre du jour. La réunion elle-même a eu lieu en présence de M. Houdoin, et des enseignants de langue. Son objectif était de préciser le contenu des différents parcours, afin d’aider les parents à mieux suivre la scolarité de leurs enfants.

Format de la réunion

M. Houdoin a commencé par rappeler l’organisation générale des parcours. Ses propos ont été systématiquement traduits en japonais par Mme Negoro. Les enseignantes de japonais ont ensuite présenté leurs enseignements par niveau (CE2, CM1, CM2). Les parents ont été invités à poser leurs questions par écrit pendant les présentations. Les questions ont été recueillies, et traitées à la fin de la séquence. Les enseignants d’anglais ont ensuite pris la parole, sur le même modèle.

Détails des parcours

Le LFIT doit mettre en ligne prochainement le détail des parcours, actualisé. Le CR ci-dessous se borne à rappeler les points essentiels, concernant l’organisation générale du système.

 PRÉSENTATION PAR M. HOUDOIN

 Calendrier des réunions

L’année prochaine, la réunion de présentation des parcours langues aura lieu beaucoup plus tôt dans l’année.

Etat des lieux

Il est encore trop tôt pour faire le bilan du système. Il importe d’abord de faire fonctionner ce qui a été mis en place. La commission langues reprendra ses travaux en janvier.

Interlocuteurs

Pour toute question concernant la scolarité des enfants dans les parcours langues, le premier interlocuteur des parents doit être l’enseignant de langue.

Changements de parcours

A partir de maintenant, les demandes de changement de parcours seront examinées en conseil des maîtres en fin de trimestre seulement. Ces changements peuvent se faire à l’initiative des parents ou des enseignants.

Concertation

Les enseignants de langue se réunissent par département (japonais et anglais) une fois par semaine pendant une heure. Ce temps sert à harmoniser les pratiques, élaborer les documents, etc. Une réunion de tous les enseignants de langue, avec M. Houdoin, a également lieu chaque mois.

Historique

Le système mis en place a pour but de personnaliser les parcours. Les élèves peuvent étudier une langue jusqu’à 3h15 par semaine, contre 2h l’an dernier. Toutefois, « parcours individuel » ne signifie pas « cours individuel ». Les choix se font dans le cadre de l’école française, et sont limités aussi par le nombre de salles et d’enseignants. Les enseignants gèrent la disparité des niveaux des élèves à l’intérieur de leurs classes.

Répartition

30% des élèves suivent le parcours 1, 21% le parcours 2, 29% le parcours 3, 20% le parcours 4.

Les séances régulières durent 45 minutes. L’EMILE dure 1h.

 L’ENSEIGNEMENT DU JAPONAIS

 Mme Tomala a présenté l’ensemble des parcours pour le CE2, Mme Oki pour le CM1, Mme Dabosville pour le CM2. Mme Kasuga, qui remplace Mme Oi, était également présente, mais n’est pas intervenue. Les parcours 1 et 2 ont été présentés en japonais, les parcours 3 et 4 en français.

Généralités

-        Les devoirs sont indiqués dans le cahier de japonais ou dans le cahier de textes.

-        L’EMILE concerne les sciences et la géographie (par alternance, une période sur deux). Les enseignantes conçoivent elles-mêmes leurs supports, pour traiter en japonais le contenu fixé par les instructions du ministère de l’Education nationale français. L’EMILE visant l’apprentissage de contenus français en langue étrangère, l’histoire n’est pas éligible dans ce cadre. On voit mal la pertinence d’un cours d’histoire de France en japonais pour des enfants de primaire.

-        Dans les parcours 1, 2 et 3 sont évaluées les quatre compétences : parler, écouter, lire, écrire ; en parcours 4 sont évaluées seulement les deux compétences orales.

Spécificités

-        Le parcours 1 vise à permettre aux élèves de suivre dans le secondaire les cours du niveau LV1bis. Les tests sont plus fréquents en parcours 1 (une fois par semaine, notamment pour les kanjis).

-        En parcours 4, l’enseignement est fondé sur l’apprentissage de formules, les jeux de rôles, les chansons, et il n’y a pas d’apprentissage de l’écrit.

-        En CM2, le Monbukagakusho (Ministère japonais de l’Education et des Sciences) exige une introduction à la littérature classique. Les enseignantes travaillent cette année le recueil poétique Hyakunin isshu, ainsi que des haiku (parcours 1 et 2). Un défi lecture en japonais est prévu cette année (parcours 1).

-        A la fin du CM2, l’objectif est que les élèves maîtrisent le niveau 1 du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues). Il n’est pas certain que ce niveau puisse être validé pour tous les élèves du parcours 4, dans la mesure où seules les compétences orales y sont travaillées.

Autres points abordés lors des questions des parents

Echanges avec Takinogawa dai roku shôgakkô

Des liens ont été noués avec l’école primaire numéro 6, toute proche (visite d’une classe de petite section, etc.). Des échanges plus explicitement pédagogiques sont envisagés.

Inspecteur

La visite d’un inspecteur est souhaitée pour courant 2013. Mission : évaluer les parcours et former les enseignants sur l’ensemble de l’établissement (notamment sur la différenciation des enseignements à l’intérieur de chaque classe, etc.). Plusieurs questions pratiques doivent être réglées pour cela : les inspecteurs de japonais capables d’évaluer à la fois en primaire et en secondaire sont peu nombreux, le financement du déplacement doit se faire sur fonds propres du LFIT.

Manuels

Le LFIT envisage d’acheter la nouvelle édition des manuels actuellement employés, et qui n’ont plus cours dans les écoles japonaises. Ces manuels sont gratuits pour les écoles japonaises. Le LFIT va vérifier s’il peut lui aussi bénéficier de cette gratuité.

Equivalence entre le parcours 1 et l’école japonaise

Le parcours 1 doit, comme l’école japonaise, permettre aux élèves d’entrer dans une université japonaise. Le nombre de kanjis à maîtriser en fin de scolarité est le même. Mais il n’est pas possible d’obtenir les mêmes résultats avec des horaires de langue bien moindres. Un important travail à la maison est donc nécessaire. De plus, les élèves du LFIT ont un an d’écart par rapport à l’école japonaise (les manuels utilisés en CE1 sont ceux de ichinensei, etc.).

Regroupement par niveau de compétence plutôt que par classe d’âge

C’est une possibilité qui peut être envisagée. Elle sera discutée en fin d’année.

Parcours 1 et niveau d’anglais 

Il n’est pas possible pour les élèves en parcours 4 de suivre l’anglais niveau avancé une fois par semaine.

Liaison primaire/collège

En début de 6e, le niveau des enfants est évalué. Le parcours suivi en primaire ne détermine pas le niveau suivi au collège. La classe bilingue oriente vers la classe européenne et non vers l’OIB, mais si un enfant en classe bilingue a un niveau suffisant pour suivre l’OIB, une réorientation sera possible.

L’ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS

M. Houdoin demande à la salle si une traduction est nécessaire. Aucun parent ne s’étant manifesté, les enseignants présentent les parcours par niveaux, dans la langue qui leur est la plus commode. M. Pasquin présente le CE2 (en français), Mme Gutierrez le CM1 (en anglais), et Mme Grangié le CM2 (en français).

Généralités

-        Les apprentissages se font à partir de thèmes fixés par période. Par exemple, pour la période 1 se présenter ; pour la période 2 Halloween, les chiffres ; pour la période 3 le nouvel an, la possession ; pour la période 4 les goûts, les sports, les pays ; pour la période 5 parler du futur, etc. Ces thèmes sont plus ou moins nombreux et approfondis selon les niveaux de classe et les parcours choisis.

-        L’approche est communicative. Les enfants sont souvent appelés à travailler par deux ou en groupes.

-        Les évaluations ont lieu à chaque période sur les thèmes étudiés.

-        Le manuel utilisé par les enseignants pour préparer leurs progressions est Let’s go, même s’ils emploient d’autres manuels en classe avec leurs élèves.

-        La langue enseignée est le « international English ». La sensibilisation aux différences anglais/américain, n’est pas menée au primaire, sauf à titre exceptionnel.

-        En parcours 1, les quatre compétences sont travaillées, mais l’oral est privilégié.

-        Le niveau visé en fin de CM2 pour les parcours 1, 2 et 3 est le niveau 1 du CECRL, pour les élèves du parcours 4 c’est le niveau A2. Une certification extérieure, reconnue dans le monde entier (Cambridge Young Learners English) est à l’étude. Trois niveaux possibles : starters, movers, flyers.

 Une nouvelle réunion aura lieu cette année en février-mars.

 

 


publié le 15 décembre 2012