CR du Comité Hygiène et Sécurité du 02 octobre 2014

CR du Comité Hygiène et Sécurité

du 02 octobre 2014

 Personnes présentes :

Représentants de l’administration: M. Sauzet (proviseur), Mme. Reynaud (proviseur-adjoint), M. Salama  (directeur administratif et financier), M. Houdoin (directeur du primaire), M. Jublot (CPE), Mme Hermoso (infirmière), M. Jorge (responsable gestion matérielle)

Représentants des personnels: M. Dubos (responsable communication), M. Messin (professeur histoire-géographie), M. Farid El Khalki (responsable informatique)

Représentants des élèves: Mlle Schwinderhammer(2de), M. Rigaudy (Tale)

Représentants des parents d’élèves (FLT): Mme Iguider, Mme Rigaudy

Ilotiers de Kita-ku : M. Dufros, M. Poelmans

 M. Sauzet ouvre la séance en expliquant qu’aucune mesure de vigilance particulière n’est demandée par l’ambassade par rapport au protocole de sécurité terrorisme.

1.    Rappel des missions et des objectifs de la CHS

Le plan de sécurité du lycée est intégré dans le plan de sécurité géré par l’ambassade. Celui-ci est actualisé régulièrement.

Concernant l’hygiène pour les élèves, les questions sont plutôt adressées au CESC. Il y a aussi une commission hygiène des personnels.  Le CHS traite donc essentiellement des questions de sécurité.

Objectifs :

  • Formation à la sécurité
  • Contribuer à l’amélioration des conditions de sécurité
  • Enquêtes sur nature des risques
  • Mise en place éventuelle de groupe travail sur des dossiers particuliers

Il y a 3 réunions par an. Lors de l’une d’entre elles, une visite des locaux sera organisée.

2.    Présentation du PPMS (Plan particulier de mise en sécurité)

Ce plan présente toutes les procédures pour les risques sismiques, incendie et typhon, en collaboration avec l’ambassade et le centre de crise du ministère des affaires étrangères.

Des tests réguliers sont organisés avec le consulat (ex : test iridium), les ilotiers et les autorités locales (mairie du Kita-ku).

Le lycée est inclus dans le protocole sécurité du Kita-ku. Le lycée peut accueillir une population de 1500 personnes pendant 3 jours. Si l’accueil devait durer plus longtemps, la mairie du Kita-ku nous viendrait en aide. Il n’est prévu d’accueillir les habitants du quartier qu’en cas d’incendie (le terrain de foot représentant un espace de regroupement très dégagé, dans cette zone d’habitations en bois). Il est évident que si des habitants demandaient asile lors d’un séisme important, ils seraient accueillis.

Le PPMS est évolutif. Le site de Takinogawa a 2 ans et des améliorations sont nécessaires.

Il faut acheter un générateur de secours qui sera mis en place à la rentrée prochaine, lors des travaux prévus l’été prochain. Ce générateur permettra de fournir en électricité une bonne partie du bâtiment B (administration et infirmerie).

L’Espace Parent, sur internet, permet une prise en charge rapide des problèmes médicaux et des informations familiales des élèves, lors des séismes. Malheureusement, certains parents n’ont pas encore renseigné cet espace parent.

En cas de séisme, une quinzaine de personnes ont accès à toutes les portes fermées, y compris l’infirmerie (pour accéder aux médicaments).

Les formations premiers secours vont continuer cette année (25 personnels sont intéressés). Les formations sont effectuées par une association externe (pas de formateur au sein du lycée).

Un défibrillateur va être acheté.

Typhon

Le protocole prévoit que les parents suivent l’évolution

  1. sur le site internet du lycée
  2. par twitter (le twitter du lycée étant réservé aux procédures de sécurité)
  3. par mail : information mail du lycée en cas de fermeture

Le seuil de vitesse du vent à partir duquel le lycée ferme est actuellement de 20m/s.

Il est décidé de changer cela : en effet, sur les cartes de la « Japan Meteorological Agency » , les vents sont indiqués à partir de 25m/s.

Ce seuil de 25m/s est celui utilisé par les écoles japonaises.

Le lycée va donc suivre ce seuil. Bien sur, si les vents sont annoncés à 20m/s avec d evrais risques, le lycée se gardera le droit de fermer.

4.    Présentation des exercices de sécurité et de la vidéo réalisée en interne

Exercices

6 exercices par an : 3 séismes et 3 incendies.

Le lycée annonce le 1er exercice de l’année en précisant le jour et l’heure, le deuxième en précisant le jour, et le troisième en précisant la semaine.

Un représentant des personnels fait remarquer que les élèves aimeraient faire un exercice pendant la pause méridienne ou lors d’une récréation.

Il est en fait très compliqué de faire ce genre d’exercice pendant la pause méridienne pour un problème de temps et de logistique (réchauffement des plats, passage à la cantine retardé, etc).

M. Jublot fait remarquer que le dernier séisme a justement eu lieu pendant le repas. Il était lui-même au restaurant scolaire et peut témoigner que tout s’est très bien passé. Les élèves n’ont absolument pas paniqué et se sont mis sous les tables, comme le protocole le demande. Il a pu noté que la présence d’un mégaphone dans le restaurant serait très utile.

Il est à noter que les exercices permettent d’améliorer la sécurité.

Ainsi, le marquage au sol des numéros de classes sur la piste de course a été instauré afin de donner un lieu de regroupement à chaque classe.

Une liste de présence des élèves pour chaque salle par heure de cours va être installée dans chaque salle.

Il est également proposé que les élèves délégués aient une mission de regroupement des élèves (sans retourner à l’intérieur du bâtiment pour ne pas se mettre en danger).

Vidéo

Cette vidéo « sécurité » réalisée en interne sera envoyée par la prochaine newsletter de mi-novembre.

Elle a été présentée lors de l’Assemblée Générale de rentrée aux nouveaux parents et lors des premiers cours avec les professeurs principaux aux élèves.

Autres points

Toutes les personnes qui ont accès au téléphone iridium ont l’application yurekuru qui permet de prévoir l’intensité du séisme quelques secondes à l’avance. (pour télécharger l’application, le lien https://itunes.apple.com/fr/app/yurekuru-call-for-iphone/id398954883?mt=8)


publié le 6 octobre 2014