Compte-rendu de la réunion du CESC du 3 juin 2015

Compte-rendu de la réunion du Comité d’éducation

à la Santé et Citoyenneté (CESC) du 3 juin 2015

Personnes présentes :

Représentants de l’administration : Mme REYNAUD (proviseur adjoint), M. HOUDOIN (directeur du primaire), M. JUBLOT (CPE), M. POTHIER (consul)

Représentants des personnels de santé : Mme KOSONO (infirmière), Mme OSHIDA (infirmière)

Représentants des personnels enseignants : M. MASTALSKI (professeur), Mme MORIKAWA (professeur), Mme COUSYN (professeur)

Représentants des  parents d’élèves : Mme KOZA, Mme GARDIES, Mme GALAN

Représentants des élèves : Mlle PAGE, M. DALGLIESH-LEMOINE

 

Ordre du jour :

1-     Bilan des actions de l’infirmerie pour l’année 2014-2015

2-     Projets du CESC pour l’année 2015-2016

3-     Questions FLT / Délégués élèves

 

1. Bilan des actions de l’infirmerie pour l’année 2014-2015

Soins à l‘infirmerie : Les infirmières présentent un bilan très détaillé des actions prises tout au long de l’année (imprimé et projeté), soulignant notamment que :

- le nombre de passages à l’infirmerie en 2014-15 a été de 2 670.

- environ 250 élèves passent à l’infirmerie par mois.  Cependant, certains mois, on remarque une hausse importante de visites.  Au mois d’avril, 450 élèves y sont passés.

- beaucoup d’élèves viennent entre 12h et 13h (pause repas) et entre 10h et 11h (recréation du primaire)

- au 3e trimestre, il y a beaucoup plus de visites, notamment au secondaire mais aussi des CP et CE1.  Les élèves viennent en général se reposer.  La fatigue est souvent liée au stress. A l’infirmerie, on les laisse se reposer 30 minutes, s’ils n’ont pas de contrôle ou de cours.  S’ils se sentent toujours fatigués, on leur permet de rester encore 30 minutes.

- Les infirmières présentent un tableau très complet des raisons de passage à l’infirmerie qui sont diverses : fièvre, mal de gorge, égratignure, allergie, maux de ventre, etc.

- Un tableau des divers traitements offerts par l’infirmerie est également présenté. Ceux-ci incluent la prise de température, l’application de crème ou de patchs, la désinfection, le repos, les conseils, etc.  Pour les cas plus graves, les familles sont contactées.

En cas de gros choc à la tête, la famille est maintenant systématiquement prévenue par téléphone afin de surveiller toute réaction anormale.

- L’ambulance a été appelée à quatre reprises pour des cas urgents : réaction à un produit indéterminé, plaie à la tête, chute de vélo, crise nerveuse.  Pour 3 autres cas, les élèves ont été accompagnés à la clinique Shin-Itabashi (la plus proche) pour consultation et traitement.

Cellule d’écoute : assurée en français et en japonais, elle a permis aux élèves de parler aux infirmières dans un climat de confiance. Une quinzaine d’élèves y ont eu recours. Dans le cas de problèmes très graves, les infirmières sont dans l’obligation de consulter Mme Reynaud.  Si nécessaire, les parents sont informés et orientés vers du soutien à l’extérieur de l’établissement.

Maladies contagieuses : cette année, 92 élèves ont contracté la grippe japonaise (influenza).  Le 23 janvier, la classe de MSA a été fermée du fait de la contagion de 5 élèves. Dans les écoles publiques  japonaises, si 10% des élèves d’une classe sont atteints, on ferme la classe.  La grippe japonaise ne peut pas se guérir par des antibiotiques et peut entraîner des encéphalites et laisser de lourdes séquelles chez les enfants de moins de 5 ans.  L’an prochain, un message sera distribué aux parents les encourageant à faire vacciner leur enfant.  Lorsqu’un cas de maladie contagieuse est déclaré, les parents reçoivent un mail qui sera désormais traduit en japonais.  Pour revenir en classe, la famille devra fournir une attestation médicale.  On peut demander cette attestation directement au médecin.  Il est également possible de remplir le formulaire disponible (en français, anglais et japonais) sur le site du LFIT et le faire signer par le médecin.  Cette deuxième option permet de réduire le coût de la l’attestation.

Interventions au primaire

Classe

Thèmes

Min.

GS

Gestes pour éviter de tomber malade

30

CP

Etre en bonne santé grâce à ce que l’on mangeVisite médicale

30

CE1

Gestes pour éviter de tomber malade

30

CE2

Gestes pour éviter de tomber maladeEtre en bonne santé grâce à ce que l’on mange

30

30

CM1

Etre en bonne santé grâce à ce que l’on mangeHygiène dentaire

30

45

CM2

Etre en bonne santé grâce à ce que l’on mangeHygiène dentaire

30

45

- Des supports visuels ont été utilisés lors de ces présentations pour illustrer les points clé. Une image de deux mains, l’une sale (lavée uniquement à l’eau), porteuse de bactéries, et l’autre propre (lavée avec du savon), a été particulièrement efficace pour faire comprendre aux élèves l’importance de bien se laver les mains avant les repas et en sortant des toilettes. Une autre image, comparant le nombre de carrés de sucre que contiennent différentes boissons (thé au lait, pocari sweat, coca-cola, fanta orange) a aussi permis d’encourager les élèves à mieux se brosser les dents.

- Des affiches visant à encourager une bonne hygiène seront mises au primaire, à la cantine et dans les toilettes.

- L’an prochain, les infirmières consulteront les professeurs pour déterminer les sujets à aborder.

Interventions au secondaire

 

 

Oct

Nov

Dec

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Juin

6e

Visite médicale

Prévention stupéfiants

Affiches

sur le

harcèlement

Affiches sur l’hygiène des mains et sur les caries

Affiche sur le stress

5e

Cours sur les principes de la diététique

4e

3e

2nde

 

Cours sur la prévention des MST

1e

Tale

- Alimentation : En 5e, le cours sur les principes de la diététique était en lien avec le programme de SVT. Le point culminant de ce projet a été l’élaboration du menu de la cantine du mois de mai par des représentants des classes de 5e.

- Harcèlement : Des affiches destinées aux élèves de tous les niveaux du secondaire ont permis aux élèves de mieux comprendre le profil de l’enfant qui harcèle. Les professeurs ont également abordé le problème en Vie de classe et projeté des vidéos. Il est important de distinguer entre des situations de harcèlement et des crises passagères. Au LFIT, les problèmes de harcèlement sont pris au sérieux et sont généralement réglés rapidement grâce au dialogue.  Il n’y a pas eu lieu de prendre de sanction jusqu’à présent. Quant au harcèlement par le biais des réseaux sociaux, il ne s’est pas encore produit. Les élèves prennent bien conscience de leurs responsabilités grâce à la charte informatique que l’on discute en classe.

Un parent d’élève demande si le harcèlement est abordé au primaire. L’année prochaine, ce sera fait pour les CM2

- Stress : Des affiches illustrées par les élèves ont été placées sur le mur de l’infirmerie.  Les résultats d’une enquête sur le stress menée auprès des professeurs ont également été affichés. Ces affiches attirent beaucoup d’élèves qui viennent s’informer et échanger.

- Intervention stupéfiants : le questionnaire distribué aux élèves avant l’intervention a permis de mieux comprendre ce que les élèves voulaient savoir. Les intervenants ont donc pu mieux adapter le contenu à leur auditoire.

2. Projets du CESC pour l’année 2015-2016

L’an prochain, le projet cible 3 interventions principales.  Il est difficile d’en organiser plus que trois, car cela demande énormément de préparation et de démarches.

Quand

Sujet

Par qui

Classe

Comment

octobre ou novembre

Stress

Intervenant si possible

3e, 1e et Tale

Chaque classe

décembre, janvier ou février

Alcool

Tabac

Intervenant

ou par les infirmières

3e, 2nde, 1e

et Tale

Tous ensemble ou par classe

à définir

Harcèlement

Intervenant

ou par les infirmières

6e, 5e et 4e

Tous ensemble ou par classe

 

- Allergies : les documents de soutien au Projet d’accueil individualisé (PAI) ont été modifiés.  Une remarque a été ajoutée concernant l’obligation d’informer l’infirmerie au sujet d’allergies graves.  Pour éviter les « fausses allergies » déclarées par certains élèves (à la vue de certains légumes, par exemple), les parents doivent désormais fournir un certificat médical ou présenter les résultats de test d’allergies. A partir de la rentrée 2015, les enfants qui déclarent une allergie sans justification médicale ne pourront pas être inscrits à la cantine.

- Horaire de l’infirmerie : 8h à 17h tous les jours

Modification des procédures : pour passer à l’infirmerie pendant les recréations, les enfants du primaire devront désormais s’adresser au surveillant pour obtenir un ticket de passage à l’infirmerie.

- Trousse de premiers soins : désormais disponible dans chaque classe de primaire et chaque bus.  Un représentant des enseignants fait remarquer qu’il serait bon d’avoir aussi une trousse de premiers soins dans les 5 salles de TP; ce sera fait sous peu. Il serait bon aussi d’établir la procédure à suivre pour éviter les accidents en laboratoire en cas de tremblement de terre.

- Maladies contagieuses : les informations destinées aux parents à ce sujet seront désormais traduites en japonais.

- Modification du règlement de l’infirmerie : un ajout sera fait dans le carnet de liaison.

- Visite médicale en PS et CM1 : les infirmières mesureront la taille et le poids des élèves dans le but de tracer une courbe de croissance en les combinant avec les mesures de la visite médicale par un médecin des CP et 6e.

- Choc à la tête : un document d’information trilingue sur la procédure à suivre en cas de choc à la tête a été préparé.

- Accidents sur la route : il y a eu un seul accident de vélo cette année ; l’élève a eu un hématome sur la hanche.  Il n’y a pas eu d’incident majeur au primaire. On demande aux élèves de rester sur le trottoir. Il y a des automobilistes qui ne respectent pas la limite de vitesse sur la route menant au lycée.  En bas de la côte, près du virage, il faut être particulièrement prudent.  Rappelons également que les planches à roulettes et les trottinettes sont interdites dans la rue comme sur le trottoir.

- Visite au Centre de sécurité routière : une visite a été organisée pour les CE2 cette année.

- Conduites inciviques : On continue de constater certaines conduites inciviques de nos élèves aux alentours du lycée : cigarettes, regroupements, etc.  Ces comportements sont régulièrement dénoncés par les voisins qui sont très vigilants.

 

3. Questions des FLT et délégués élèves

La plupart des questions posées par les FLT ont été traitées pendant la présentation.

- L’intervention sur le harcèlement prévue pour les 3e a été reportée à l’an prochain.

- En raison de l’intervention sur les stupéfiants organisée le 1er décembre 2014, l’action pour la journée mondiale du SIDA a été annulée.

- Les FLT posent une question au sujet d’un échange de produits suspects dans les toilettes qui leur avait été rapporté.

La direction encourage les élèves à prévenir immédiatement la vie scolaire lorsqu’ils sont témoins de comportements suspects.  En effet, aucune démarche ne sera prise sans s’assurer des faits. Un élève délégué indique que des élèves craignent de dénoncer leurs camarades par peur de représailles.

- Un représentant des personnels demande s’il y a déjà eu de cas de harcèlement d’élèves dans les trains.  La direction répond qu’il n’y a pas eu de cas rapporté.

- Les FLT posent une question à propos du suivi d’élèves dyslexiques au moment du passage du CM2 au secondaire.

Le PAP (Plan d’accompagnement personnalisé) mis en place au primaire peut être poursuivi. Pour ce faire, il faut prendre contact avec le proviseur adjoint. S’il s’agit d’un nouvel élève, on oriente la famille vers un orthophoniste pour un bilan, puis on met en place les aménagements adéquats.  Pour les classes à examen, il est souhaitable de prendre contact avec l’administration du LFIT le plus tôt possible afin de faire la demande d’aménagements (tiers-temps, etc.) auprès de l’académie de Montpellier, idéalement avant le 31 décembre, date limite du dépôt de demandes.

- Un délégué des élèves demande que des interventions pour la prévention des vols d’effets personnels dans le lycée soient mises en place.

M. Houdoin et l’ensemble de l’assistance remercient le gros travail d’organisation et d’information réalisé cette année par les infirmières.

La prochaine réunion du Comité d’éducation à la Santé et Citoyenneté aura lieu en début d’année scolaire 2015.


publié le 10 juin 2015