Grands débats : dernier article mis en ligne

L’équilibre financier

Le seuil d’équilibre financier du LFIT oscille entre 920 et 980 élèves en fonction des budgets.

Concrètement, 855 élèves ont repondu présent à la rentrée 2013. Une modeste hausse de money order viagra 5% des effectifs et rien ne laisse présager un retour à des effectifs plus importants, les autres établissements internationaux étant dans la même situation, et l’option du recrutement « international » offrant finalement de faibles perspectives. Il est à noter que la capacité d’accueil du LFIT est de 1 500 élèves et qu’aucune économie d’échelle n’a été réalisée pour l’instant suite au rassemblement des deux sites sur le site unique de Takinogawa.

La rentrée 2012-2013 ayant été particulièrement bouleversée par la suppression soudaine de la prise en charge (PEC) et le climat de récession économique ambiant, la décision d’augmentation des frais de scolarité d’un minimum de cialis online without prescription 3% n’a pas pris en compte ces nouveaux paramètres.

Qui plus est; la « facture scolaire globale » des familles s’est alourdie d’une facon indolore : augmentation du « périscolaire » (souvent utilisé comme garderie pour les parents qui travaillent), augmentation du transport (320,000 JPY pour le bus), exonération familles nombreuses gelée depuis 2005. Il faut cependant noter que les frais de cantine ont bénéficié d’une réduction de 5%.

Conformément à ses valeurs fondatrices, l’AF-fcpe s’oppose à cette augmentation, mais aussi plus généralement au maintien d’un équilibre instable, uniquement garanti par la fuite en avant du montant des écolages. Le maintien de l’équilibre financier passe avant tout par un contrôle et un ajustement des dépenses opérationnelles prenant en compte la baisse des effectifs et les perspectives à court et moyen terme.

L’atteinte d’un tel équilibre passe donc inévitablement par la réalisation d’un plan d’économies. Et même si l’austérité est de mise, il est tout à fait possible de réaliser des économies qui ne compromettraient ni la qualité de vie ni l’excellence pédagogique au sein de l’école.

 

Les économies

Une solution évidente est la réduction des dépenses. Malgré une recul prononcé de l’effectif des élèves, Les poste « Services Généraux » et « Services Spéciaux » du budget 2012 ne répercutent que partiellement l’impact de la perte d’effectif. Sur ce même budget 2012, le poste « Rémuneration Personnel Administratif » est même en légère hausse.

Il est maintenant nécessaire de regarder l’avenir en face et d’établir un budget en ligne avec les contraintes économiques, les perspectives d’évolutions tout en prenant en compte le coût réel pour les familles. En valeur, une augmentation de cheap viagra overnight 3% des frais de scolarité (estimée à 27 M de yens) représenterait moins de 1,4% d’économie sur le budget 2012 du LFIT. Sûrement moins compte-tenu de l’augmentation des effectifs.

 

Notre engagement

Dès le prochain conseil d’administration, nous allons nous opposer à l’augmentation des frais de scolarité sur 2013. Nous souhaitons que toutes les opportunités d’économies soient complètement ré-évaluées et qu’un PLAN D’ÉCONOMIE soit mis en œuvre dès 2012 avec un champ d’application pour les 3 prochaines années.


publié le 3 octobre 2012